Getty Images

Pouille titré sur gazon pour la première fois en s'imposant à Stuttgart contre Lopez (4-6, 7-6, 6-4)

Pouille, gazon béni

Le 18/06/2017 à 15:36Mis à jour Le 18/06/2017 à 16:21

ATP STUTTGART - Lucas Pouille a remporté dimanche le premier titre de sa carrière sur gazon en battant en finale Feliciano Lopez en trois sets (4-6, 7-6, 6-4) et un peu plus de deux heures de jeu. Après Metz (dur) l'an passé et Budapest (terre battue) fin avril, le Français décroche donc un nouveau trophée sur une surface différente. De très bon augure à deux semaines de Wimbledon.

Eurosport Player : Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Lucas Pouille a les nerfs solides. Très solides. Malmené pendant un set et demi par Feliciano Lopez en finale du tournoi ATP 250 de Stuttgart, dimanche, le Français a trouvé les ressources pour aller s’adjuger son tout premier titre sur gazon. Très fort mentalement, le joueur de Grande-Synthe a parfaitement fait fructifier son invitation accordée par les organisateurs de l'épreuve.

Vainqueur en trois sets du robuste joueur de Tolède (4-6, 7-6(5), 6-4) après 2h05 de combat, le Nordiste a ajouté un troisième trophée à son tableau de chasse, le deuxième cette année après son sacre à Budapest fin avril. Un sacre qui a encore un peu plus prouvé son profil ultra-polyvalent. A quinze jours du début de Wimbledon, où il devra défendre les points du quart de finale atteint l'an passé, il a en tous cas adressé un message fort : ses qualités vont de pair avec le tennis sur gazon. Il faudra compter sur lui à Halle la semaine prochaine puis sur les courts du All England Lawn Tennis and Croquet Club à partir du 3 juillet prochain.

Un troisième set de choix

Comme lors de sa demi-finale remportée en deux manches samedi face à Benoît Paire, Le Nordiste a enfilé sa panoplie de chirurgien pour aller chercher le succès. Masque, blouse, gants, scalpel, le 16e joueur mondial a mis un peu plus d’une heure avant de lire le jeu d’un Feliciano Lopez quasi-aérien jusque-là, avant de le découper avec minutie lors du troisième set. Un troisième set où il aura déroulé son meilleur tennis après s’être obstiné à rester en fond de court. C’est par plus de variété dans le jeu et au service et par une première balle retrouvée dans le dernier acte qu’il est allé chercher cette grande première.

Un peu plus rythmée dans le dernier set, cette finale a proposé deux manches initiales de pur tennis sur gazon : force aux serveurs et avantage au joueur le plus offensif et créatif. Lopez a donc été l’homme de cette finale pendant deux manches. Breaké d’entrée de tie-break dans le deuxième set (à 1-0 Pouille), il n’a jamais retrouvé la flamme par la suite. Breaké à 2-2 dans le set décisif sur sa première balle de break de la partie, il a laissé échapper un trophée qui lui a longtemps tendu les bras. C'est aussi le message de cette finale : le plus vert des deux a eu le dernier mot. Prime à la jeunesse.

Lucas Pouille lors de sa finale à Stuttgart contre Feliciano Lopez

Lucas Pouille lors de sa finale à Stuttgart contre Feliciano LopezGetty Images

0
0