Getty Images

Federer, l'entame idéale

Federer, l'entame idéale

Le 12/11/2017 à 16:47Mis à jour Le 12/11/2017 à 18:01

MASTERS 2017 - Pour son grand retour au Masters après une année d'absence, Roger Federer s'est imposé en deux sets face au débutant Jack Sock (6-4, 7-6) en 1h30 de jeu. Une entame idéale pour le sextuple vainqueur du tournoi, qui effectue un premier pas vers les demi-finales.

Entrée en matière réussie pour Roger Federer. Le maître des lieux à Londres, qui détient le record de victoires dans la capitale anglaise (6), s'est imposé en deux manches face au néophyte Jack Sock (6-4, 7-6 (4)). Le Suisse confirme son statut de favori dans ce Masters de fin d'année avant ses deux derniers matches de poule qui le mettront aux prises avec Alexander Zverev et Marin Cilic. Le numéro 2 mondial a géré les affaires courantes durant le premier set avant de faire preuve de plus de déchet dans le second. Sans conséquence toutefois pour "Rodgeur".

Et de onze. Roger Federer a aligné ce dimanche une onzième victoire consécutive, série en cours après ses succès à Shanghai et Bâle. Contre Jack Sock, qui disputait son premier match dans le tournoi des maîtres, il a pris le match par le bon bout en réalisant le break d'entrée. Sa seule opportunité de breaker durant le premier set. Une fois la différence faite, le Suisse a géré son avantage afin de s'adjuger la première manche en une petite demi-heure. Le temps qu'il a fallu pour l'Américain de se faire à la pression inhérente d'un tel contexte.

0 balle de break concédée par Federer

Le tout récent vainqueur du Masters de Bercy a mis plus d'intensité dans ses frappes pour gêner un Federer moins impliqué dans le second acte, durant lequel il a commis treize de ses vingt fautes directes. Le Bâlois restait sur une quinzaine de jours sans compétition mais Sock n'a pas su en profiter. A cause notamment d'une certaine fébrilité sur son service avec six doubles fautes. En retour, par séquences, il a su se montrer incisif mais pas assez puisqu'il n'a pas réussi à obtenir la moindre balle de break sur le service de l'homme aux dix-neuf Grands Chelems.

Federer, lui, n'a pas forcé son talent. Mais il s'est appuyé sur sa mise en jeu, performante, qui lui a permis d'afficher un 90% de points remportés derrière sa première balle. De quoi lui permettre de réussir son retour à Londres après avoir manqué le Masters l'an dernier pour cause de blessure. Prochaine étape pour le grand favori vers un septième titre dans le tournoi des maîtres (un record évidemment) : le match contre Alexander Zverev mardi afin d'effectuer un grand pas en direction des demi-finales.

0
0