Eurosport

Insultes, expulsion, propos déplacés envers Serena Williams : Nastase touche le fond

Insultes, expulsion, propos déplacés envers Serena Williams : Nastase touche le fond

Le 22/04/2017 à 15:45Mis à jour Le 22/04/2017 à 19:38

Après ses propos douteux à propos de la grossesse de Serena Williams, Ilie Nastase est passé aux insultes samedi lors de la rencontre de Fed Cup face à la Grande-Bretagne. Le capitaine roumain a complètement craqué.

Les 24 heures qui viennent de s'écouler resteront sans doute comme parmi les plus déplorables de la "carrière" d'Ilie Nastase. Le capitaine de Fed Cup de l'équipe de Roumanie a alterné le pathétique et le grotesque depuis le début du week-end à Constanta, où se tient le match de barrage face à la Grande-Bretagne.

Vendredi, au cours d'une conférence de presse avant la rencontre, l'ancien numéro un mondial a tenu des propos déplacés à l'encontre de Serena Williams, au sujet de sa grossesse. Les journalistes ont pu entendre Nastase dire à un membre de son équipe : "On va voir de quel couleur il est. Chocolat au lait ?"

Le Roumain va du coup faire l'objet d'une enquête de la Fédération internationale de tennis. "L'ITF ne tolère pas les remarques et les comportements discriminatoires et offensants, a déclaré à la BBC un porte-parole de l'instance. Nous sommes au courant des remarques du capitaine de la Roumanie Ilie Nastase et nous avons immédiatement lancé une enquête pour disposer de tous les faits avant de prendre des mesures".

Konta en pleurs

Simona Halep, la star du tennis roumain, est venue au secours de son capitaine, estimant que cela avait été dit sur le ton de l'humour et que cela devait être pris comme tel, même si elle a estimé que Nastase devrait présenter des excuses à Serena Williams. A noter qu'avant ce duel entre Roumaines et Britanniques, il avait également fait une série de remarques inappropriées à la capitaine britannique Anne Keothavong.

Mais samedi, l'ancien vainqueur de Roland-Garros et de l'US Open a franchi quelques bornes supplémentaires lors de la rencontre entre Sorana Cirstea et Johanna Konta. Au début du deuxième set, agacé par un bruit venu du public, Nastase s'est énervé. Puis il a totalement dégoupillé. D'abord contre l'arbitre, lui balançant un "c'est quoi ton putain de problème ?". Il a ensuite insulté la capitaine britannique et Johanna Konta, en lâchant un "Fucking bitches", qu'il n'est sans doute pas nécessaire de traduire. Konta a fini en larmes et il a fallu interrompre la rencontre pendant de longues minutes…

Vidéo - Nastase pète un plomb et insulte Konta en plein match, la Britannique termine en larmes

00:59

Logiquement et inévitablement expulsé, Nastase s'est d'abord installé en tribunes avant d'être raccompagné hors du stade... où il s'est montré tout aussi élégant avec la journaliste Eleanor Cooks.

Simona Halep, qui avait remporté le premier simple face Heather Watson, a dû prendre le micro pour expliquer la situation au public qui n'avait pas perçu les mots du capitaine. Cette fois, Halep aura sans doute du mal à le soutenir. En conférence de presse, Cirstea s'en est à son tour prise à Konta, coupable selon elle d'en avoir rajouté. "Pourquoi Konta s'est mise à pleurer et a déclaré se sentir menacée à 3-1? On m'a insultée bien plus gravement partout dans le monde", a-t-elle déclaré selon des propos rapportés par des médias anglais.

L’Anglaise Jo Durie, ancienne numéro 5 mondiale, qui commentait la rencontre pour la télévision anglaise, a de son côté tout résumé : "il faut le sortir de là. Le tennis féminin n'a pas besoin de personnages comme lui." Après le match, Nastase s'est vu retirer son accréditation et ne pourra plus assister aux rencontres, a annoncé l'ITF, précisant que l'enquête le visant allait étudier l'ensemble de son comportement depuis vendredi. Et dire qu'à une époque, le facétieux Ilie faisait rire tout le monde...

0
0