Getty Images

Mladenovic décroche un 3e point décisif contre l'Espagne, la France se maintient dans l'élite

L'Espagne n'a pas existé, les Bleues se maintiennent dans l'élite

Le 23/04/2017 à 14:21

FED CUP - La France s'est maintenue dans l'élite de la Fed Cup de tennis en battant l'Espagne 3 à 0 grâce à la victoire de Kristina Mladenovic face à Sara Sorribes en deux sets 6-1, 6-1, dimanche à Roanne. Mladenovic avait déjà remporté son premier simple samedi, comme Pauline Parmentier.

Mladenovic n'a quasiment rien laissé en route. Et, dans son sillage l'équipe de France de Fed Cup s'est maintenue dans le groupe mondial. Après sa victoire 6-0, 6-1 samedi face à l'Espagnole Silvia Soler, la Française a apporté le troisième point aux Bleues en explosant Sara Sorribes (6-1, 6-1). Trois petits jeux perdus en route sur le week-end à Roanne pour la 19e joueuse : elle a honoré son statut de leader de l'équipe. Les joueuses de Yannick Noah joueront bien dans l'élite mondiale l'an prochain.

Les Françaises n'ont pas eu le temps de trembler ou de tergiverser face à l'Espagne. En remportant assez facilement les trois premiers matches de la rencontre, elles se sont évitées des doutes. Il faut dire qu'en face, l'Espagne présentait une équipe plus que diminuée avec les absences de Garbine Muguruza, Carla Suarez Navarro et Lara Arruabarrena, soit tout simplement leurs trois meilleures joueuses au classement WTA.

" Ce sont des moments fabuleux"

Impériale comme la veille lors de son premier simple, Mladenovic a d'entrée mis la pression sur son adversaire dimanche. Le break en poche, la Française a réussi à gérer son avance puis à l'augmenter irrémédiablement. La deuxième manche a été une répétition presque identique de la première et après un peu moins d'une heure de jeu, elle pouvait savourer le devoir accompli.

"Kristina a fait deux jours exceptionnels. Elle était tellement au-dessus, tellement sereine, que c'était tranquille pour moi sur la chaise durant ses matches. On de la chance d'avoir une numéro 1 comme elle," a expliqué Yannick Noah au micro de BeIN Sports à l'issue du match. "Ce sont des moments fabuleux qu'on garde toute une vie. Quand la salle est pleine, qu'on chante la Marseillaise... C'est quelque chose qu'on savoure", a dit de son côté Mladenovic. Finalistes l'an passé, les Bleues restent, en partie grâce à elle, dans l'élite mondiale.

0
0