AFP

Gros coup de chaud pour Rafael Nadal, contraint à l'abandon

Nadal battu par le soleil

Le 27/03/2016 à 09:36

MASTERS 1000 MIAMI - Alors qu'il était mené 3-0 dans le troisième set, Rafael Nadal a été contraint à l'abandon face au Bosnien Damir Džumhur. L'Espagnol a visiblement souffert de la chaleur et a sans doute été victime d'une insolation sous le soleil floridien.

L'hécatombe continue à Miami. En l'espace de 24 heures, le Masters 1000 floridien a perdu Roger Federer, Stan Wawrinka et Rafael Nadal, soit les N.3, 4 et 5 du classement ATP. Après le forfait du premier vendredi et la défaite du deuxième Suisse samedi en début de journée, Nadal a abandonné face à Damir Džumhur. Sous le cagnard de Miami (32 degrés), le Majorquin a connu un gros coup de chaud et, alors qu'il était mené 3-0 dans le troisième set, le nonuple vainqueur de Roland-Garros a jeté l'éponge.

Un jeu plus tôt, alors qu'il semblait prêt à tourner de l'oeil, Rafael Nadal avait regagné sa chaise. Le médecin est venu le voir et a même pris la tension du joueur espagnol, une image rarissime sur un court de tennis. "Si tu te sens mal, il n'y a aucune raison de trop en faire", lui a conseillé le docteur, mais Nadal a tout de même voulu essayer de reprendre le match. Peine perdue. Il a concédé un nouveau break et, cette fois, a décidé d'arrêter les frais à 3-0. Sage décision.

" C'était de pire en pire au fil du match"

Ce n'est que la 7e fois que Rafael Nadal est contraint d'abandonner en plein match depuis le début de sa carrière professionnelle. Et cela ne lui était plus arrivé depuis l'Open d'Australie 2010, quand il s'était retiré au cours de son quart de finale à l'Open d'Australie face à Andy Murray. C'est un nouveau coup d'arrêt pour lui. Alors qu'il avait retrouvé d'excellentes sensations à Indian Wells, en atteignant le dernier carré et en livrant une rencontre pas inintéressante contre Novak Djokovic, le voilà à nouveau coupé dans son début d'élan.

"Tout allait bien jusqu'à la fin du premier set, j'ai commencé à ne pas me sentir bien, c'était de pire en pire au fil du match", a-t-il expliqué en précisant qu'il était affaibli par "un virus" et supportait mal dans ces conditions la chaleur. "Je voulais aller au bout de ce match, mais j'ai décidé que ce n'était pas une bonne idée", a regretté le Majorquin.

Pourtant, son premier match à Miami s'est d'abord apparenté à un fleuve tranquille. Avec deux breaks dans la poche, Nadal a vite expédié le premier set contre Džumhur (6-2). Puis tout s'est compliqué pour lui. Distancé dans le deuxième set, le champion de Manacor a connu un dernier sursaut en forme d'ultime sursis en débreakant pour revenir à 4-4. Il n'allait plus marquer un seul jeu et le match allait s'arrêter cinq jeux plus tard.

Damir Džumhur a au passage manqué un peu de tact en célébrant sa victoire de façon un peu démonstrative compte tenu des circonstances. On peut comprendre sa joie de passer (il n'avait encore jamais gagné un match en Masters 1000 avant ce tournoi de Miami), mais il aurait pu l'intérioriser davantage.

Rafa Nadal à Miami
0
0