Getty Images

Andy Murray sorti par Albert Ramos-Vinolas !

Nouvelle désillusion pour Murray

Le 20/04/2017 à 14:25

MASTERS 1000 MONTE-CARLO - Enorme surprise sur le Rocher. Andy Murray, numéro un mondial, a été éliminé jeudi dès les huitièmes de finale, par l'Espagnol Alberto Ramos-Vinolas (2-6, 6-2, 7-5). Murray a pourtant mené 4-0 dans la dernière manche. La campagne sur terre débute bien mal pour l'Ecossais, à l'image de sa saison 2017...

Les Masters 1000 et Andy Murray, cette année, ça fait deux. Sorti d'entrée à Indian Wells par Vasek Pospisil (129e mondial), absent à Miami pour cause de blessure au coude droit, le Britannique espérait se relancer cette semaine à Monte-Carlo. C'est raté. Le numéro un mondial, déjà laborieux la veille pour son entrée en lice contre Gilles Müller, a fini par se prendre les pieds dans le tapis jeudi en huitièmes de finale. Face à Alberto Ramos-Vinolas, bon spécialiste de terre battue qui dispute déjà son... 6e tournoi de la saison sur ocre (!), Murray a cédé en trois sets (2-6, 6-2, 7-5) et plus de deux heures trente. Pas l'entame terrienne idéale...

Pourtant, même sans briller, très loin de là, l'Ecossais a largement eu les moyens et l'occasion de passer ce cap. Mais curieusement, en dépit de ses multiples avantages au score, il n'a jamais pu se départir d'une certaine nervosité. Le premier set, un peu étrange, a donné le ton de cette rencontre : cinq breaks (d'affilée) sur les six premier jeux ! Après quoi Andy Murray s'est envolé pour empocher cette manche initiale 6-2, avec une facilité trompeuse au score. Cela aurait pu être le début de la tranquillité, ce fut celui des problèmes.

Jour de premières pour Ramos-Vinolas

Beaucoup trop passif, une constante dans cette partie, Murray a totalement subi les débats dans le deuxième acte, logiquement enlevé par Alberto Ramos-Vinolas (6-2). La tête de série numéro un a réagi pour mener rapidement 4-0 dans le dernier set. On voyait alors mal comment Ramos-Vinolas allait s'en sortir. Et pourtant... Un premier débreak, puis un deuxième, et le Catalan a recollé à 4-4. Dans la foulée, il a même mené 0-40 sur le service de Murray, sans pouvoir concrétiser.

Entre un Murray hyper tendu et un Ramos fébrile devant la perspective d'une première victoire sur un numéro un mondial, les derniers jeux ont transpiré une certaine fébrilité. A 5-4, Sir Andy est passé à deux points du match. En vain. Dans le 11e jeu, il a concédé son 7e et dernier break de la journée, celui de trop. Agressif, Ramos-Vinolas n'a vraiment pas volé sa victoire. Il affrontera Marin Cilic en quarts de finale, le tout premier de sa carrière en Masters 1000. Murray, lui, va devoir se poser les bonnes questions.

0
0