Getty Images

Alexander Zverev qualifié pour la finale après sa victoire sur John Isner (6-4, 6-7, 6-1)

Zverev n'en finit plus de grandir

Le 20/05/2017 à 17:16Mis à jour Le 20/05/2017 à 17:51

MASTERS 1000 ROME - A 20 ans, Alexander Zverev s'est qualifié pour la première finale de Masters 1000 de sa carrière en Italie, samedi. Il a battu John Isner en demie (6-4, 6-7, 6-1). L'Allemand, 17e joueur mondial, affrontera soit Dominic Thiem, soit Novak Djokovic pour le titre.

Première demie en Masters 1000 et désormais première finale. Alexander Zverev continue sa marche en avant. L'Allemand de 20 ans a dû batailler pour rallier sa première finale à ce niveau mais il a fini par faire entendre raison à John Isner (6-4, 6-7, 6-1). Il aura l'occasion dimanche, à Rome, de remporter le premier Masters 1000 de sa carrière, face à Dominic Thiem ou contre Novak Djokovic qui s'affrontent plus tard dans l'après-midi. En attendant, il marche déjà sur la trace des plus grands : c'est le plus jeune finaliste d'un tournoi de cette catégorie depuis Novak Djokovic à Miami en 2007.

Face aux grands compas et aux coups de butoir de son adversaire du jour, Zverev a su prendre des risques. Et ça a payé à l'image de ses 41 coups gagnants au cours de la partie. Souvent dominé en fond de court, Isner est venu au filet, notamment dans les moments chauds. Des choix à double tranchant puisque l'Américain a été loin d'être impérial sur ses volées. Alors que Zverev obtenait trois balles de break à 1-0 dans le troisième set, Isner a sauvé les deux premières mais s'est exposé au passing gagnant de son adversaire sur la dernière et l'a laissé prendre le large.

Une partie solide et maîtrisée

Solide sur ses occasions, l'Allemand l'a aussi été quand il s'agissait de défendre son avantage. Dans ce même troisième set, mené 0-40 sur son propre service, il a réussi à conserver sa mise en jeu et a définitivement fait tourner les débats en sa faveur à ce moment-là. La seule fois où il est vraiment passé au travers lors de cette rencontre, c'est dans le tie-break du deuxième set. Il ne s'est jamais remis de son entame catastrophique (5-0 pour Isner) et malgré une belle réaction, il a fini par céder la manche et laisser l'Américain revenir à égalité.

Heureusement pour lui, il s'est vite ressaisi et entamé de la meilleure des manières l'ultime set. Dimanche, il aura l'occasion de remporter le premier Masters 1000 de sa carrière, moins d'un an après avoir remporté son premier tournoi en simple. Son ascension est linéaire ces derniers mois. Il va d'ailleurs continuer de monter au classement ATP. Mais s'imposer à Rome, face à Novak Djokovic ou face à Dominic Thiem, donnerait encore plus d'ampleur à son nouveau statut. Et lui permettrait de se projeter plein de confiance sur Roland-Garros, histoire de franchir pour la première fois le troisième tour d'un Grand Chelem.

0
0