AFP

Nadal et Anderson dehors, Monfils et Chardy peuvent penser aux quarts

Nadal et Anderson dehors, Monfils et Chardy peuvent penser aux quarts

Le 19/01/2016 à 13:27

OPEN D'AUSTRALIE 2016 - Quatre Français supplémentaires se sont qualifiés mardi pour le deuxième tour. Parmi eux, Gaël Monfils et Jérémy Chardy, qui se trouvent dans une zone du tableau dévastée par les éliminations de Rafael Nadal et Kevin Anderson.

Monfils et Mahut ont rendez-vous

Il y aura huit Français au deuxième tour dans le tableau masculin et il y en aura au minimum un en 16es de finale. Gaël Monfils et Nicolas Mahut, qui se sont tous les deux qualifiés mardi, s'affronteront en effet au prochain tour. 25e mondial et tête de série numéro 23, Monfils a aisément dominé le Japonais Yuichi Sugita en trois sets secs (6-1, 6-3, 6-2). 83 petites minutes ont suffi à la Monf' pour boucler sa rencontre. Il n'a pas concédé une seule balle de break du match.

Nicolas Mahut a dû batailler un peu plus face à l'Italien Marco Cecchinato, 92e au classement ATP. L'Angevin a eu du mal à rentrer dans son match mais une fois le premier set perdu (6-4), il a déroulé sans le moindre problème, remportant les trois derniers sets 6-2, 6-2, 6-2. Cecchinato a commis beaucoup trop de fautes (43, contre 24 à Nicolas Mahut) pour espérer gagner son premier match dans un tournoi du Grand Chelem. De son côté, Mahut a signé son premier succès à Melbourne depuis quatre ans.

Raonic était trop fort pour Pouille

Pas gâté au tirage, Lucas Pouille n'a rien pu faire face à un des hommes en forme de ce début de saison, Milos Raonic. Comme il y a dix jours à Brisbane, le Canadien a pris le dessus sur le jeune Français. 6-1, 6-4, 6-4, il n'y a pas eu photo. "Il a été largement plus fort que moi, il n'y a pas grand-chose d'autre à dire", a concédé Lucas Pouille. Impressionnant au service, Raonic a réussi 12 aces et s'est même permis d'envoyer une seconde balle à 225 km/h. Le Français en est désormais à sept défaites de rang au premier tour d'un Grand Chelem. Son seul succès date de 2013 à Roland-Garros.

Vidéo - Hlts Raonic - Pouille

01:40

Robert aime Melbourne

Il y a deux ans, Stéphane Robert avait été la "feel good story" de l'Open d'Australie, atteignant les huitièmes de finale. Son meilleur résultat en Grand Chelem. Cette année, il est sorti des qualifications et a franchi le premier tour mardi en battant nettement l'Américain Bjorn Frantangelo en trois sets (6-2, 6-2, 6-2). "C'était le match parfait, j'ai réussi tout ce que j'ai tenté, je suis toujours sur mon petit nuage", a savouré le vétéran tricolore qui, à 35 ans, poursuit son parcours atypique.

Il peut même espérer poursuivre sa route puisqu'il sera opposé à un autre Américain, Rajeev Ram, qui a bénéficié de l'abandon de Kevin Anderson. Cette partie du tableau s'ouvre d'ailleurs pour les Français puisque Rafael Nadal et Kevin Anderson, qui devaient théoriquement s'affronter en huitièmes de finale, sont tombés mardi. Les deux têtes de série encore debout dans la zone sont... Monfils et Chardy. Avec Mahut et Robert également dans le coin, cela fait quatre Français sur huit joueurs dans cette partie.

Chardy au bout du suspense

Grâce à un gros travail physique effectué à l'intersaison, Jérémy Chardy est sorti vainqueur d'un marathon de 4h43 contre le Letton Ernests Gulbis, en cinq sets (7-5, 2-6, 6-7 (5/7), 6-3, 13-11) au premier tour de l'Open d'Australie, mardi à Melbourne. Chardy, 31e mondial et tête de série N.30, a su garder l'initiative dans l'échange, même s'il a eu pas mal de déchets sur les points importants (7 breaks sur 28 occasions). Les deux joueurs ont été assez erratiques au service, claquant beaucoup d'aces (24 pour le Français, 25 pour le Letton), mais commettant aussi beaucoup de doubles fautes (21 et 18). Au prochain tour, Chardy affrontera le Russe Andrey Kuznetsov (74e).

0
0