Panoramic

De Djokovic-Verdasco à Federer-Berdych : les 12 matches que l'on a envie de voir en première semaine

Djokovic-Verdasco, Federer-Berdych... les 12 matches qu'on a envie de voir en première semaine

Le 13/01/2017 à 11:05Mis à jour Le 13/01/2017 à 14:33

OPEN D'AUSTRALIE - La première semaine d'un tournoi du Grand Chelem produit souvent des affiches hautes en couleur. En voici douze qui attireront forcément notre attention à Melbourne.

1er tour

Vidéo - Verdasco s'est sublimé, Djokovic a résisté pour finalement accéder à la finale

03:00

Cilic-Janowicz : Duel de cogneurs dans une partie de tableau qui l’est tout autant avec Bernard Tomic également dans les parages. Entre Cilic et Janowicz, l’histoire ne les a plus croisés depuis la victoire du Polonais sur le Croate à Bercy en 2012, année où il s’est révélé au grand monde en atteignant sa seule finale en Masters 1000. Longtemps blessé en 2016, Jerzy a chuté au-delà de la 200e place mondiale, mais a pris un set à Djokovic au 1er tour de l’US Open l’an passé. Il ne lui manque plus qu’un gros tournoi pour refaire parler de lui. Pourquoi pas face à un Cilic qui a chuté au 1er tour de Chennai en début de saison face à un joueur classé au-delà du Top 100 ?

Wawrinka-Klizan : Ne faut-il pas se méfier de l’eau qui dort ? Martin Klizan, c’est loin d’être un adversaire clinquant, mais le 35e mondial aurait de quoi faire trembler les lignes. Bon, il reste sur 7 défaites de suite au 1er tour sur le circuit. Et n’a enregistré aucune victoire en Grand Chelem en 2016. Mais il est typiquement capable de coups d’éclat improbables, comme en 2014 avec une victoire sur John Isner au 1er tour à Melbourne (sur abandon après avoir gagné les deux premiers sets), et une autre plus retentissante sur Kei Nishikori au 1er tour de Roland-Garros.

2e tour

Nishikori-Chardy : Kei Nishikori est un joueur qui a la cote cette saison. L’affronter en Grand Chelem, c’est donc un sacré défi pour des joueurs loin du Top 10 mondial. Jérémy Chardy a eu son meilleur résultat en Grand Chelem à Melbourne en 2013 (quart) et a accroché deux fois le Japonais à son tableau de chasse. De quoi avoir un bon match en perspective.

Monfils-Coric : L’un des matches pop-corn de la première semaine. Borna Coric, c’est l’un des joueurs attendus pour exploser cette saison. Le jeune Croate revient d’une opération du genou droit à l’automne. Le voir au 2e tour face à un Monfils qui cherchera aussi à reprendre le rythme, ça peut donner un match particulier, mais aussi un joli feu d’artifices.

Vidéo - J-4 avant Melbourne : à genoux, Monfils surprend Raonic

00:25

Fognini-Paire : Celui-là, ce serait un cadeau. Une confrontation entre les deux joueurs au jeu fantasque serait sans aucun doute un petit régal… ou du grand n’importe quoi. On l’attend quand même de pied ferme.

Kyrgios-Mathieu : Nick Kyrgios, ce sera l’une des attractions de Melbourne cette saison encore. Face à ce joueur imprévisible, qui n’a plus joué au tennis depuis la tournée asiatique à l'automne dernier, Paul-Henri Mathieu pourra se faire plaisir pour lâcher ses coups. S’ils s’affrontent au 2e tour, c’est que le Strasbourgeois aura passé l’obstacle Andreas Seppi, qui reste sur deux victoires face au Français.

Vidéo - Un coach de tempérament pour aider Kyrgios ? Connors se propose

00:24

3e tour

Tsonga-Herbert : Mis à part au 1er tour, Tsonga aura un chemin très francophone vers les huitièmes de finale : avec Stéphane Robert au 2e tour, joueur qu’il n’a encore jamais affronté sur le circuit, puis Pierre-Hugues Herbert au 3e. Ces deux-là s’étaient déjà croisés à Melbourne l’an passé, au même stade de la compétition, avec à la clé une victoire de JWT en trois sets serrés. Rien de mieux pour voir la progression de P2H en un an.

Nadal-Zverev : L’une des affiches les plus attendues de la première semaine. Tête de série N.9, Nadal débutera sa quinzaine face à Florian Mayer, puis Baghdatis ou Youzhny. S’il passe ces deux premières embûches, ce sera peut-être Alexander Zverev face à lui, la grosse cote de l’année. Et peut-être l’un des temps forts de la quinzaine.

Dimitrov-Gasquet : Cette affiche annoncée entre Gasquet et Dimitrov pourrait ravir les fans de revers à une main bien léché. Les deux hommes se croiseraient pour la 3e fois en Grand Chelem après Roland-Garros 2012 et Wimbledon 2015. A Londres, le Biterrois signait sa 5e victoire consécutive face au Bulgare ; une série stoppée l’an passé à Shanghai.

Vidéo - Le Top 10 des meilleurs revers à une main

02:31

Pouille-Isner : Sa dernière sortie en Grand Chelem avait fait tomber Rafael Nadal à l’US Open. Autant dire que le protégé d’Emmanuel Planque sera suivi de près à Melbourne où le 16e mondial n’a pas encore gagné un match dans le grand tableau. Le voir au 3e tour face à John Isner serait une bonne nouvelle pour lui, d’autant qu’il souffre du pied droit en ce début de saison…

Federer-Berdych : 17e mondial, Roger Federer s’attendait à être opposé à un joueur important dès les 16es de finale. Ça n’a pas raté : le Suisse, triple vainqueur à Melbourne, se frottera donc à Berdych… affiche qui était un quart de finale lors de leurs trois dernières confrontations en Grand Chelem : Wimbledon 2010, US Open 2012 et l’an passé en Australie. De quoi offrir ici l’une des affiches les plus spectaculaires de cette première semaine.

0
0