AFP

Rafael Nadal après sa finale perdue face à Roger Federer : "Je ne peux pas dire que je suis triste"

Nadal : "Je ne peux pas dire que je suis triste"

Le 29/01/2017 à 16:49Mis à jour Le 29/01/2017 à 16:56

OPEN D'AUSTRALIE 2017 - Ce n'est pas un Rafael Nadal abattu qui s'est présenté devant la presse dimanche, après la finale perdue face à Roger Federer. Mais un joueur plein d'espoir pour la suite de la saison, notamment sur terre battue.

Ce dimanche, il y avait deux vainqueurs à Melbourne. Sur la Rod Laver Arena, c'est bien Roger Federer qui a remporté le trophée, mais Rafael Nadal, le battu de cette finale 2017, n'a pas tout perdu. Après deux saisons passées au purgatoire, passées à panser ses plaies et retrouver de la confiance en son jeu, l'Espagnol est enfin sorti de sa torpeur. Jouer cette finale était presque un cadeau venu du ciel. Lui qui guettait le beau temps au-dessus de sa tête à force d'entraînement a su apprécier le rayon de soleil australien, même si le 15e titre du Grand Chelem n'était pas à l'ordre du jour.

Vidéo - Les temps forts du 5e set : Federer revient de l'enfer pour porter l'estocade

03:17

Une pointe d'amertume ? A peine. "Ça a été un grand match. Je me suis battu, j'ai eu ma chance avec ce break dans le cinquième set. Mais après ça, Roger a joué très agressif et a réussi beaucoup de grands coups. Il aurait fallu que je fasse un peu plus de points au service." 63% de réussite en première balle est respectable, mais 13 points de moins que le Suisse qui a incontestablement pris plus de risque. Nadal a eu 38 coups gagnants de retard par rapport au Suisse et converti deux balles de break de moins sur l'ensemble du match. Un gros fossé sur la feuille, mais pas tant que ça sur le match. Il a bien eu le match en main en menant 3-1 dans le 5e set, avant d'encaisser 5 jeux de suite.

" Si j'arrive à jouer comme ça ici, je peux le faire aussi bien sur terre battue"

"Vous avez toujours besoin d'un peu de chance, relativise-t-il. Cette année, j'ai gagné un match important contre Alexandr Zverev au 3e tour. C'est important : j'ai gagné de grands matches contre d'excellents joueurs. Je me suis bien battu, c'est le plus important pour moi. Cela me rend heureux. Bien sûr, remporter un tel événement était important pour moi. Pour moi, si je le gagnais, cela aurait été incroyable." Pourtant, c'est sourire aux lèvres qu'il a rendu hommage au Suisse au moment de recevoir son "troisième truc... enfin plateau". Car, mine de rien, si le Nadal tant conquérant est bel et bien de retour, sur une surface aussi rapide que celle de Melbourne, qu'est-ce que ce sera sur sa surface favorite ?

Vidéo - Nadal : "Ça fait 3 fois que j'ai ce truc... enfin ce plateau"

04:06

"Ce qui me rend encore plus content, c'est de continuer à jouer sur un court et ressentir de la joie dans ce sport, a-t-il ajouté. Comme aujourd'hui. L'an passé, j'ai eu la chance d'en avoir entre Indian Wells et Madrid, car je me suis blessé en quart de finale en Espagne. Aujourd'hui, c'est une grande satisfaction. Je ne peux pas dire que je suis triste. Je pense que j'ai très bien joué. J'ai travaillé dur pour être là où je suis. Si j'arrive à jouer comme ça ici, je peux le faire aussi bien sur terre battue. Après ce qu'il vient de se passer, je pense avoir encore des succès sur dur. Et sur terre battue, ça peut être très spécial..." Vivement Roland-Garros.

0
0