Panoramic

Pour Noah, c'est l'absence de public, qui a éliminé Tsonga à Roland-Garros 2013

Noah : "Jo n'a pas raté son match, c'est nous"
Par Eurosport

Le 15/06/2013 à 08:38

"Ce n'est pas la pression qui l'a étouffé. Il n'a simplement pas pu puiser dans cette énergie incroyable qu'il était persuadé de trouver dans le public." Voilà ce qu'écrit Yannick Noah, vendredi, dans un tribune au "Monde" sur le défaite de Jo-Wilfried Tsonga en demi-finale de Roland-Garros.

Yannick Noah n'a pas toujours été tendre avec les tennismen français de la génération actuelle, stigmatisant parfois leur manque de combativité, de faim, de capacité à se convaincre qu'ils iraient au bout de leurs ambitions. Mais pour le dernier français vainqueur de Roland-Garros, en 1983, ce n'est pas ce qui a manqué à Jo-Wilfried Tsonga en demi-finale à Roland-Garros. Selon lui, Tsonga n'a pas bénéficié, contre Ferrer, en demi-finale, d'un autre ingrédient-clef : le soutien du public, dont l'absence au départ du match a été très vite décriée.

"Le public s'était gavé pendant plus de quatre heures avec les gladiateurs Nadal et Djokovic, écrit Noah dans un tribune au Monde, où il est chroniqueur. Il n'avait plus faim. Tout le monde est allé pisser au moment où Jo a commencé son match. Et quand les gens ont repris doucement leur place dans les gradins, c'était trop tard, il était déjà mené 4-0." Noah, qui conseille Tsonga de façon informelle, refuse de dire que Tsonga a "cédé sous la pression". Pour lui, c'est "nous", collectivement le public français, qui sommes responsable de l'élimination.

"Jo a joué son premier set en terrain neutre. Un peu comme une équipe de foot dont le stade est suspendu et qui joue à huis clos. Un scénario inimaginable avec Murray à Wimbledon ou Hewitt à l'Open d'Australie. Peut-être que nous ne sommes pas prêts à gagner. Jo n'a pas perdu, nous avons perdu ensemble." Si vous étiez titulaires d'un billet sur le central, n'hésitez pas à nous dire si vous vous sentez concernés...

0
0