Panoramic

Marion Bartoli en demi-finale de Wimbledon 2013, la divine surprise

La divine surprise Bartoli
Par Eurosport

Mis à jourLe 02/07/2013 à 23:37

Publiéle 02/07/2013 à 19:49

Mis à jourLe 02/07/2013 à 23:37

Publiéle 02/07/2013 à 19:49

Article de Eurosport

Loin de son meilleur niveau depuis le début de la saison, Marion Bartoli disputera jeudi la troisième demie de Grand Chelem de sa carrière à Wimbledon ! La Française a dominé l'Américaine Stephens, entre les gouttes, à l'issue d'une fin de match qu'elle a eu du mal à conclure. Bartoli peut rêver à une deuxième finale à Londres après 2007. Son adversaire sera l'inattendue Belge Kirsten Flipkens.

Marion Bartoli, fière dernière représentante tricolore à Londres. La Française a dominé l’Américaine Sloane Stephens, mardi, pour se qualifier pour les demi-finales de Wimbledon (6-4, 7-5). Auteur d’un match solide en retour de service, la tête de série N.15 retrouve à nouveau le dernier carré du prestigieux tournoi londonien, après 2007. Cette année-là, elle avait même atteint la finale avant de céder face à l’ancienne patronne du circuit Venus Williams. C'est en tout cas la troisième fois qu'elle atteint le dernier carré d'un Grand Chelem, où elle figurait parmi les demi-finalistes de Roland-Garros en 2011.

Comme en 2007, c'est une Belge qui sera sur sa route dans le dernier carré londonien. Pour égaler son meilleur résultat à Londres, la joueuse de 28 ans affrontera Kirsten Flipkens, vainqueur surprise de la Tchèque Petra Kvitova, lauréate du tournoi en 2011. Une très belle opportunité se présente à la Française pour rallier la finale dans une partie de tableau qui a rapidement été désertée par les grosses têtes d’affiche, Maria Sharapova et Victoria Azarenka en tête.

Face à Stephens, qui avait joué une demi-finale à l'Open d'Australie cette saison, Marion Bartoli a fait la différence après une interruption de deux heures en raison de la pluie. Stoppées à 5-4 et 40A sur le service de la jeune Américaine, la Française a repris la partie pied au plancher pour s'offrir la première manche et réaliser le break d'entrée de deuxième set. Mais la quinzième mondiale étant incapable de confirmer son service d'avance, c'est un festival de breaks qui s'est succédé dans la deuxième manche. Huit à la suite. Stephens a pourtant péniblement égalisé, avant de laisser Bartoli conclure à 6-5 sur son sixième break du match. Et arracher sa qualification pour une demi-finale aussi surprenante qu'inespérée.

0 commentaire
Vous lisez :