2011 Volvo Ocean Race Groupama 4 Cammas - AFP
 
Article
commentaires
Voile > Volvo Ocean Race

Cammas : "Des conditions idéales"

Cammas : "Des conditions idéales"

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 04/01/2012 à 17:57 -
Par Eurosport - Le 04/01/2012 à 17:57
Franck Cammas, Thomas Coville et Charles Caudrelier reviennent sur la victoire de Groupama 4 dans la seconde partie de l'étape 2 de la Volvo Ocean race, mercredi à Abou Dabi.

Franck Cammas

"Telefonica s'est très bien défendu parce que nous étions un poil plus rapides et ils ont tout fait pour ne pas nous laisser passer. Nous avons eu une dernière opportunité parce que nous avons réussi à nous décaler à leur vent et grâce à une risée, nous avons pu les dépasser. C'est un très bon équipage avec un très bon bateau et nous sommes très contents d'avoir pu les doubler. Il faut dire que c'étaient des conditions idéales pour Groupama, qui affectionne particulièrement le vent de travers dans la brise. C'est une petite revanche après la première partie de cette deuxième étape parce que nous étions en position de gagner et nous avons été très frustrés. Ce matin, nous étions encore un peu soucieux de nos repères. Maintenant, je pense que nous avons été si rapides que cette angoisse n'a plus lieu d'être. C'est un jour fantastique pour toute l'équipe de Groupama, et cela nous redonne confiance. Même si ça n'apporte pas beaucoup de points, cette victoire est importante pour la suite... "

Thomas Coville

"C'était une belle bagarre, jusqu'à la fin. Pour moi, c'est cela la Volvo Ocean Race : ne lâche jamais rien ! Nous avons eu un très beau match dans des conditions de navigations superbes... Mais ça mouillait bien sur le pont ! Nous étions avec Camper au départ et Laurent (Pagès) a eu une très bonne vision du plan d'eau. Grâce à notre vitesse, nous sommes revenus graduellement au contact avec Telefonica. Nous avons été gâtés par ce vent chaud avec du soleil et une mer agitée, virile mais correcte. "

Charles Caudrelier

"Le parcours était assez simple en termes de navigation : il n'y avait que la première partie où il y avait des bords à tirer. Nous n'avons pas pris d'option marquée et nous sommes restés dans le paquet puisque l'objectif était de conserver le contact pour le grand bord de débridé où nous savions que nous allions plutôt vite. Le succès de cette manche est le résultat du travail de toute l'équipe technique : nous avons un bureau d'études sous la direction de Franck (Cammas) qui a l'habitude d'analyser les paramètres. Cette victoire nous fait du bien ! Car si le bateau est rapide, cela est aussi dû à l'équipage qui a été super aujourd'hui... "