André Giraud fait quasiment l'unanimité. C'est du moins ce qui ressort du scrutin qui a vu le président de la Fédération française d'athlétisme être réélu à son poste samedi. Giraud (73 ans), arrivé à la présidence de la FFA en 2016 après le départ de Bernard Amsalem (200l-2016), l'a facilement emporté face à son unique adversaire, l'ex-sprinteuse Marie-Christine Cazier, avec 93,96% des voix des 200 délégués des ligues. Il obtient ainsi 100% des 37 sièges du comité directeur de la FFA.

Athlétisme
Tokyo 20202 - Bach : "Ces Jeux seront la lumière au bout du tunnel"
IL Y A 3 HEURES

A huit mois des Jeux Olympiques de Tokyo, André Giraud devra remettre les Bleus en ordre de marche après des Mondiaux 2019 de Doha marqués par un bilan catastrophique (2 médailles, aucun titre) et pacifier le climat à la FFA après une série d'affaires, notamment de dopage, et des tensions en interne.

Son premier chantier sera d'ailleurs de lever l'incertitude sur l'avenir du Directeur technique national Patrice Gergès. Le DTN, qui a vu ses prérogatives rognées avec la nomination fin 2019 de Florian Rousseau en tant que directeur de la très haute performance, pourrait être l'une des premières victimes de la réélection d'André Giraud.

Athlétisme
Rentrée réussie pour Martinot-Lagarde à Miramas
IL Y A 21 HEURES
Athlétisme
Un saut à 5,92 m : Très bonne rentrée pour Lavillenie
16/01/2021 À 19:34