Jusqu'où ira-t-elle ?

Jusqu'où ira-t-elle ?
Par AFP

Le 23/07/2005 à 08:15Mis à jour

Yelena Isinbayeva a battu le record du monde du saut à la perche en franchissant une barre à 5 m vendredi lors du Meeting de Londres. la Russe est devenue la première femme à passer cette hauteur symbolique, et ce lors de son premier essai. Sur 100 m, Jus

La Russe Yelena Isinbayeva s'est encore un peu plus rapprochée du tsar de la perche Sergueï Bubka en devenant vendredi la première femme à franchir une barre à 5,00 m à Crystal Palace, lors de la réunion de Londres, comptant pour le Super Grand Prix.

Le sextuple champion du monde parle en connaissance de cause. Vingt ans et neuf jours plus tôt, il devenait le premier homme à franchir la barre mythique des six mètres. C'était à Paris le 13 juillet 1985. "Je m'en souviens comme si c'était hier, a-t-il précisé. J'étais très fier, j'avais prouvé que j'étais le numéro un. C'est l'un des plus beaux jours de ma carrière sportive."

Barre mythique

"L'histoire est beaucoup plus jeune, souligne-t-il. Ca ne fait pas 20 ans que la perche tourne à 5,80 m, 5,90 m et d'un coup passe la barre des six mètres. Ce n'est qu'une étape. C'est davantage un mythe pour les autres filles. Isinbayeva a le potentiel pour sauter entre 5,10 m et 5,20 m, plus près de 20 que de 10. On sait tous qu'elle vaut beaucoup plus que 5 m."

"Elle bat ses records avec beaucoup de facilité, ajoute-t-il. Je pense qu'elle pourra probablement franchir 5,10 m. Là on va se rapprocher des performances de Bubka. C'est la fille la mieux équilibrée et qui saute le mieux, mais ce n'est pas un 'monstre', alors que Bubka était pour moi le champion du siècle. "

17 records du monde

Néanmoins, dans ce domaine, Isinbayeva, 23 ans, soutient largement la comparaison. Elle possède désormais une marge de douze centimètres sur sa dauphine, sa compatriote Svetlana Feofanova (4,88 m). "Si vous regardez bien la perche féminine, elle est seule, ce qui montre que ce qu'elle a réalisé est très difficile ", remarque d'ailleurs, beau joueur Bubka.

Le tsar pouvait d'autant plus se montrer magnanime qu'il a sans doute accru vendredi ses chances de conserver son "record de records du monde" (35 plein air et salle confondus).

Ses deux nouveaux records du monde, survenus six jours après celui établi à Madrid (4,95 m), ne sont "que" les 16e et 17e de sa carrière. Mais elle-même pense ne pas s'arrêter là. "Je ne sais pas jusqu'à quelle hauteur je peux aller, peut-être 5,05 m, voire plus...", a-t-elle déclaré.

0
0