Barber : "Que la longueur"

Barber : "Uniquement la longueur"
Par Eurosport

Le 17/06/2008 à 13:00Mis à jour

Lors d'une conférence de presse organisée par son équipementier, Eunice Barber a annoncé qu'elle renonçait à participer à l'heptathlon des Jeux Olympiques de Pékin pour se concentrer uniquement sur le concours de la longueur.

EUNICE BARBER, participerez-vous à l'heptathlon des JO de Pékin ?

E.B. : Non, je ne participerai qu'à la longueur. Comme vous le savez, j'ai été opérée l'année dernière (greffe du cartilage du genou droit). Ensuite, j'ai repris les soins rapidement pour être prête pour les Jeux. Après quelques mois, je suis repartie aux Etats-Unis pour pouvoir reprendre les entraînements. Cela se passait bien au début. Les premières séances se sont bien déroulées. On a essayé de tout remettre en place jusqu'à ce que je reprenne les sauts et la technique. Et là, ça n'allait pas.

C'est-à-dire ?

Quand avez-vous décidé de renoncer à l'heptathlon ?

E.B. : C'est après ces deux semaines d'entraînement que la décision a été prise. Avec Bob (ndlr : Kersee, son entraîneur), on a pris la décision de ne faire que la longueur à Pékin. C'est très contraignant pour moi de travailler toutes les disciplines de l'heptathlon avec le temps qu'il nous reste. La prochaine compétition a lieu dans moins de deux semaines (Coupe d'Europe à Hengelo les 28 et 29 juin) et je n'aurais pas pu être disponible pour cet heptathlon. Ce n'est pas rageant d'abandonner les épreuves combinées. La décision est prise, je dois l'assumer maintenant. Mais j'évite le négatif. J'ai beaucoup de chance de faire quelque chose aux JO. Pour la longueur, il n'y a pas de course contre la montre. C'est plus clair dans ma tête maintenant.

Depuis quand avez-vous repris l'entraînement spécifique à la longueur ?

E.B. : Depuis environ un mois. Quand on a décidé avec Bob de se concentrer sur la longueur, on a repris la course avec un peu de musculation. Aujourd'hui, je suis encore en période de récupération. Il y a des choses que je ne peux pas travailler car je ressens encore des gênes. Ce ne sont pas des douleurs, mais plutôt des gênes.

Quelle est la suite de votre programme ? Sur quels meetings allez-vous vous tester ?

E.B. : Demain (mercredi), je vais disputer la longueur du meeting de Grenoble. J'ai choisi d'y aller car c'est un petit meeting, qui va me permettre d'y être sereine. Pour la suite, rien n'a encore été décidé. Je n'ai pas établi un programme fixe. L'essentiel est de reprendre la compétition. Après, on verra. Quand je fais de l'athlé, chose que je fais depuis 20 ans, je le fais à fond.

0
0