AFP

Bolt dompte Lemaitre

Bolt dompte Lemaitre
Par Eurosport

Le 07/07/2011 à 16:11Mis à jour Le 08/07/2011 à 23:01

Dans le duel au sommet du 200m, Usain Bolt a dominé Christophe Lemaitre, vendredi, à l'occasion du meeting Areva au Stade de France. Le Jamaïcain a signé un chrono de 20"03 contre 20"21 au Français.

"Number one, Number one". Avant même le départ du 200m du meeting Areva, vendredi, Usain Bolt avait annoncé la couleur. Détendu comme souvent, le Jamaïcain a tenu son rang sur le demi-tour de piste pour s'imposer en 20"03, devant Christophe Lemaitre (20"21), 2e mais dépité à l'arrivée. "Je suis vraiment un peu déçu par le temps. Mais c'est de telles courses dont j'ai besoin pour encore progresser vers les Mondiaux", a lâché le triple champion d'Europe.

Après un quart d'heure d'attente, en raison d'abord des applaudissements nourris des spectateurs puis d'un problème à la cellule de chronométrage, les deux hommes se sont lancés dans la dernière course de la soirée sur les coups de 22h. Ce contre-temps a refroidi l'atmosphère déjà fraîche, seulement parcourue de 'allez Christophe'. "Il fallait rester chaud, ce n'est pas forcément agréable", a reconnu le Français, qui a dû également affronter le vent défavorable (0,6 m/s). Lemaitre au couloir numéro 5, Bolt juste devant au numéro 6, le premier a peiné à se mettre en action, contrairement au Jamaïcain, vite revenu sur les talons de Mario Forsythe, parti devant lui. A la sortie du virage, "la foudre" était déjà loin. Trop loin. Lemaitre, de son côté, a bien mieux fini les 100 derniers mètres, revenant quelque peu sur Bolt au début de la ligne droite. Avant que le sprinter au dossard bleu à son effigie ne s'échappe définitivement, montrant qu'il était bien le numéro un. Derrière, Lemaitre ne pouvait que constater les dégâts.

Record personnel pour Mekhissi

Avant cette apothéose de la soirée, les bleus de France avaient bien tenu leur rôle pour cette 8e étape à domicile de la Ligue de diamant. Le Rémois Mahiedine Mekhissi avait donné la mesure en remportant le 3000 m steeple avec un nouveau record personnel en 8'02"09. Fort d'un dernier tour rapide, le champion d'Europe, longtemps caché en 7e position, a notamment distancé le Kényan Ezekiel Kemboi (8'07"14), champion mondial 2009 et olympique 2004. Et il s'est approché à moins d'une seconde du record continental de son compatriote Bob Tahri. "C'est clair que je m'entraîne pour la plus haute marche du podium. Je mets tous les moyens. Les Kényans m'ont vu gagner aujourd'hui et je sais qu'aux Championnats du monde, ce sera une autre course. Il n'y en aura pas qu'un mais quatre contre moi", a souligné le médaillé d'argent des Jeux 2008. Le Champenois avait ressuscité trois jours après sa 9e place sur 2000 m à Reims, probablement causée par les effets d'un retour d'altitude.

A la perche Renaud Lavillenie a fait coup double en remportant la victoire et en rejoignant l'Allemand Malte Mohr, seulement 4e (5,53 m), en tête du classement général de la spécialité en Ligue de diamant. "A 5,85 m, il ne m'a pas manqué grand chose. Les Mondiaux sont tard (fin août)", a expliqué le champion d'Europe en plein air et en salle. En attendant les retrouvailles, le 22 juillet à Monaco, avec l'Australien Steven Hooker, champion olympique et mondial, Lavillenie est un peu seul au monde.

Pour aller aux Mondiaux, il faut réaliser les minima. Ce qu'ont fait Nordine Gezzar (8'16"03), qui a bien profité du train kényan sur le steeple, et, sur 1500 m, Yoann Kowal, 7e avec le sésame (3'33"75). En marge, il faut retenir la victoire au 110 m haies du champion olympique cubain Dayron Robles, sur le fil devant le sculptural américain David Oliver (13"09 tous deux). Et aussi, preuve de la bonne tenue de la soirée, quatre meilleures performances mondiales (MPM). Elles ont été signées par l'Allemande Obergföll, au javelot (68,01 m), la triple sauteuse cubaine Yargelis Savigne (14,99 m), la Tchèque Zuzana Hejnova, sur les haies basses du 400 m (53.29), et la fondeuse éthiopienne Meseret Defar (14.29.52 au 5000 m).

0
0