Les superlatifs vont finir par manquer pour décrire ce que Armand Duplantis est en train d'accomplir. Le Suédois n'en finit plus de banaliser l'exceptionnel et de porter sa discipline dans une dimension nouvelle comme Sergueï Bubka le fit jadis. Deux semaines après avoir franchi 6,19 m à Belgrade, le champion olympique a récidivé dans la même salle dimanche, en portant son propre record du monde du saut à la perche à 6,20 m pour s'offrir un nouveau titre, celui de champion du monde en salle.
Une fois assuré de la médaille d'or avec son saut à 6,05 m, "Mondo" s'est logiquement attaqué à son record. Ses deux premières tentatives à 6,20 m ont été totalement manquées, laissant supposer qu'un nouveau record n'était pas pour ce dimanche. Mais sur son troisième essai, changement de décor. Duplantis a certes touché la barre mais celle-ci est tout de même restée en place. Un nouvel exploit du maître de la perche, qui s'isole un peu plus de ses contemporains.
Mondiaux en salle
Ingebrigtsen testé positif au Covid après les Mondiaux en salle
21/03/2022 À 17:45

Premier titre mondial

Armand Duplantis s'est emparé du record du monde voilà un peu plus de deux ans, avec un saut à 6,17 m. Il avait alors effacé des tablettes le Français Renaud Lavillenie, lui-même auteur d'un saut historique en 2014 (6,16m) pour surpasser la légende Bubka. Duplantis avait ensuite franchi 6,18 m moins de deux semaines plus tard. Son record n'avait ensuite plus bougé jusqu'à ce mois de mars 2022. Comme il y a deux ans, le prodige scandinave a frappé deux fois en l'espace de quelques jours.
Si ce record du monde constitue évidemment l'événement marquant du jour, il ne doit pas faire oublier qu'il est assorti d'un grand titre. Déjà champion olympique (2021 à Tokyo), champion d'Europe en plein air (2018 à Berlin) et en salle (2021 à Torun), Duplantis n'avait en revanche encore jamais décroché de couronne mondiale. C'est chose faite. Il tentera cet été de compléter sa collection avec un titre mondial en extérieur. Ce sera au mois de juillet, à Eugene, aux Etats-Unis.
Si la compétition a été de très haut niveau à Belgrade, puisque Thiago Braz, le prédécesseur de Duplantis au palmarès olympique, a franchi 5,95 m pour s'adjuger la médaille d'argent, alors que l'Américain Chris Nilsen a effacé 5,90 m pour compléter le podium (le Français Valentin Lavillenie a terminé à la 4e place avec 5,85 m), il n'en reste pas moins que Duplantis reste seul sur sa planète. Plus que jamais, même.

Armand Duplantis pose pour son record du monde du saut à la perche

Crédit: Getty Images

Mondiaux en salle
L'argent content : Martinot-Lagarde vice-champion du monde sur 60 m haies
20/03/2022 À 19:09