Elle va vraiment très vite. A cinq centièmes près, Elaine Thompson-Herah aurait même pu devenir la femme la plus rapide de l'histoire. Mais la Jamaïcaine a quand même réussi un exploit authentique samedi à Eugene. Victorieuse sur le 100 m avec un temps de 10"54, elle a signé la deuxième performance de tous les temps. Le record du monde de la sulfureuse Américaine Florence Griffith-Joyner, établi en 1988 avec un chrono en 10"49, n'était vraiment pas loin de tomber.
Thompson-Herah a trusté la première marche d'un podium 100% jamaïcain. Elle a devancé Shelly-Ann Fraser-Pryce (10"73) et Shericka Jacskson, qui a au passage réalisé se meilleure performance personnelle (10"76) dans une course aux allures de finale olympique. Trois autres finalistes de Tokyo, l'Américaine Teahna Daniels (4e, 10"83), l'Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou (5e, 10"90) et la Suissesse Mujinga Kambundji (7e, 10"96) étaient également en piste à Eugène. L'Américaine Sha'Carri Richardson, privée des Jeux olympiques après un contrôle positif au cannabis, a terminé dernière (11"14).
Prefontaine Classic
"Le record est à ma portée" : Thompson, jamais rassasiée
22/08/2021 À 07:59

Un doublé inédit

C'est un été qui restera dans la mémoire de Thompson-Herah. Avant de signer ce chrono retentissant, la Jamaïcaine avait été l'une des actrices majeures des Jeux Olympiques de Tokyo. Sacrée sur 100 m avec un record olympique à la clé (10"61), elle avait signé un fabuleux doublé en s'imposant ensuite sur le 200 m (21"53). Elle a ainsi récidivé après avoir déjà réalisé un doublé similaire lors des Jeux Olympiques de Rio en 2016. Elle était alors devenue la première athlète de l'histoire à conserver ses deux titres olympiques sur le sprint.

10"61 : La ligne droite historique de la fusée Thompson-Herah et le triplé pour la Jamaïque

Thompson-Herah avait même décroché une troisième breloque, toujours en or, en participant à la victoire du relais 4 X 100 m de la Jamaïque. Elle a ainsi porté son total à six médailles olympiques en carrière. L'athlète de 29 ans ne semblait pas en mesure de mieux asseoir sa suprématie sur le sprint féminin. Elle l'a pourtant fait avec ce chrono historique à Eugene. Et arriver si près du record du monde ne va que décupler sa motivation pour le battre avant la fin de sa carrière.

Après le 100m, le 200m : le sacre de Thompson-Herah en vidéo

Athlétisme
Richardson éliminée du 200 m, sa participation aux Mondiaux compromise
26/06/2022 À 20:51
Athlétisme
Collet plus fort que Lavillenie
26/06/2022 À 17:53