AFP

Azou et Houin s'offrent le sacre olympique et apportent un 3e titre à la France

Azou et Houin s'offrent l'or olympique et apportent un 3e titre à la France

Le 12/08/2016 à 15:48Mis à jour Le 12/08/2016 à 16:36

JO RIO 2016 - Jérémie Azou et Pierre Houin ont décroché l'or en deux de couple poids léger, vendredi à Rio. C'est le 3e titre de la délégation française. Ils ont devancé les Irlandais et et les Norvégiens.

Ils étaient favoris, et les Français n'ont pas déçu. Pierre Houin et Jérémie Azou ont remporté la finale du deux de couple poids léger, sans la moindre contestation. Ils l'ont emporté avec un peu plus d'un demi-bateau d'avance sur les Irlandais O'Donovan, Gary et Paul, et les Norvégiens Kristoffer Brun et Are Strandli. Ils offrent ainsi à l'équipe de France une troisième médaille d'or. Le coup d'envoi idéal d'une journée olympique pleine de promesses.

Les Bleus ont dominé de bout en bout la course, menant les débats à mi-parcours. Azou et Houin ont tout donné pour résister au retour de l'embarcation irlandaise dans les 250 derniers mètres. Déjà vainqueurs en demi-finale, les Français ont remporté la plus grande course de leur vie en améliorant leur chronomètre de plus de quatre secondes (en 6'30''70), jusqu'au bout de l'effort. Après le bronze du quatre sans barreur jeudi, l'aviron apporte à la délégation française une nouvelle breloque.

Enfin la consécration pour "Superman" Azou

Et celle-ci était très attendue. L'homme de base de ce duo, Jérémie Azou (27 ans), aussi appelé "Superman", attendait cette médaille d'or avec une grande impatience. Quatrième à Londres, il n'a perdu depuis qu'une seule course avec Stany Delayre, obtenant notamment le titre de champion du monde en 2015 à Aigueblette. Pourtant, l'équipe de France a pris un risque en changeant son binôme il y a quelques mois. "Le surdoué" Azou s'est vu adjoindre le jeunot Pierre Houin (22 ans) - plus fort individuellement que Delayre ces derniers mois – pour se donner encore plus de chances de décrocher le Graal olympique.

Malgré des repères à retrouver au plus vite, et une compétition sans cesse perturbée par les aléas climatiques, les deux hommes ont su être à la hauteur de leurs attentes et de leur statut. Il n'en fallait pas moins pour s'offrir un titre olympique qui échappait à l'aviron français depuis Athènes 2004.

0
0