Chalon-sur-Saône a mis la main sur le premier titre de son histoire en ravissant la Coupe de France au nez et à la barbe de Limoges, battu 79-71 en finale dimanche au Palais omnisports de Paris-Bercy.Inspirés par les filles de Montpellier, qui avaient ouvert leur palmarès en début d'après-midi lors de la finale dames, les Chalonnais n'ont pas laissé échapper l'occasion pour écrire le premier chapitre doré de leur histoire. Après deux finales perdues, en Coupe Saporta en 2001 et à la Semaine des As en février, ce trophée récompense un club qui, depuis son arrivée dans l'élite en 1996, s'est installé comme l'une des valeurs sûres du championnat. Il pourrait au passage lui conférer un élan formidable pour la fin de saison en ProA dont Chalon attaque la phase finale par une série choc en quarts de finale face à Villeurbanne à partir de mercredi.
"Ce titre va nous booster c'est sûr", a assuré l'entraîneur Gregor Beugnot, conscient en même temps qu'il faudra "ramener sur terre" ses joueurs qui lui ont fait voir les étoiles dimanche devant les 14.300 spectateurs du POBP. "C'est important pour moi. Je sors d'une saison catastrophique où on sauve le club de justesse. Cette année on touche les dividendes d'un bon groupe et d'un bon état d'esprit", a ajouté Gregor Beugnot, personnage emblématique du basket français qui a explosé de joie au coup de sifflet final.
Son bonheur contrastait avec l'abattement des Limougeauds qui y ont cru pendant une mi-temps, menant même de dix points au premier quart-temps, avant de s'éffilocher au fil du match, payant leur manque de rotations. "Ca restera comme une saison catastrophique. On voulait atténuer notre relégation en ProB par une victoire ce soir, c'est pourquoi la défaite est deux fois plus dure à accepter", a souligné l'intérieur Aurélien Salmon.
Coupe de France
Première ou consolante
14/05/2011 À 21:41
Limoges a lâché prise en seconde période, pliant sous l'impact du Chalonnais Blake Schilb, d'abord en échec avant de survoler la fin de match. "A un moment je l'ai sorti du terrain pour le rassurer parce que je le voyais s'énerver, a raconté Beugnot. Je lui ai dit: personne ne t'arrêtera, on a besoin de toi et tu vas faire gagner l'équipe. Il m'a répondu: tu peux compter sur moi." Et l'Américain a tenu parole, inscrivant 14 des 16 derniers points de son équipe pour un total de 26 qui envoyait son équipe au paradis et Limoges vers un nouveau petit enfer.
CHALON-SUR-SAÔNE - LIMOGES 79 - 71 (18-22, 18-15, 20-14, 23-20)
Chalon-sur-Saône: 32 paniers (dont 4 sur 16 à trois points) sur 59 tirs - 11 lancers francs sur 16 - 33 rebonds (Aminu 9) - 17 passes décisives (Evtimov 5) - 17 balles perdues - 7 interceptions - 15 fautes
Marqueurs: Haynes (9), Schilb (26), Tchicamboud (0), Jean Baptiste Adolphe (0), Lauvergne (4), Aminu (17), Smith (6), Lang (7), Evtimov (10)
Limoges: 26 paniers (dont 11 sur 27 à trois points) sur 58 tirs - 8 lancers francs sur 10 - 25 rebonds (Hite 6) - 13 passes décisives (Banks 6) - 16 balles perdues - 11 interceptions - 19 fautes
Marqueurs: Curtis (2), Hite (28), Souchu (0), Desroses (4), Taylor (17), Ebi (8), Banks (12), Salmon (0), D'Almedia (0)
Coupe de France
Chalon s'offre la Coupe
15/05/2011 À 16:16
Coupe de France
Première ou consolante
14/05/2011 À 21:41