Sensation à Dongguan. La Serbie, prétendante au titre mondial avec ses stars Nikola Jokic et Bogdan Bogdanovic, a buté de manière inattendue sur l'Argentine en quarts de finale du Mondial 2019 mardi. Vice-championne olympique, la sélection serbe a été battue 97-87 par une formation sud-américaine pourtant sans joueur NBA. Cette dernière retrouve le dernier carré de la compétition pour la première fois depuis 2006.
Orphelins de l'arrière Manu Ginobili, qui a pris sa retraite internationale après les Jeux olympiques de Rio en 2016, les Argentins ont créé la surprise face aux Serbes, vice-champions du monde en 2014 en Espagne, médaillés d'argent à Rio aux JO 2016 et deuxièmes de l'Euro 2017.
Coupe du Monde
L'Espagne a dicté sa loi pour retrouver le toit du monde
15/09/2019 À 13:56
Dans un quart de finale porté sur l'attaque, les joueurs de Sasha Djordjevic sont tombés sur meilleurs qu'eux, battus 97 à 87. Les Argentins ont été emmenés par un excellent Luis Scola, 39 ans et encore meilleur marqueur de l'Argentine avec 20 points. Les Argentins ont été devant au score sur une grande partie de la rencontre, faisant un écart définitif en fin de quatrième quart-temps, avec des Serbes pénalisés par une baisse de précision à trois points.
Pour une place pour une première finale de Coupe du monde depuis 2002, les équipiers de Luis Scola (39 ans et 20 points mardi) affronteront les Etats-Unis ou la France, qui s'affrontent mercredi.

L'Argentine crée la sensation

Coupe du Monde
Espagne - Argentine : l'expérience face à la furia
14/09/2019 À 14:52
Coupe du Monde
Marc Gasol ou la quête d'un fabuleux doublé
14/09/2019 À 15:08