Imago

Bourges y a cru

Bourges y a cru
Par Eurosport

Le 30/03/2007 à 15:00Mis à jour

Menée à la pause (39-37) par Valence en demi-finale de l'Euroligue, Bourges s'est écroulée dans le dernier quart temps et s'incline 59-73.

Bourges a du laisser la victoire à une équipe de Valence plus réaliste, qui a déroulé son basket avec métier derrière ses épouvantails Larisha Milton et Ricca De Souza. Bourges, menée 39-37 à la pause, avait toutes les raisons d'espérer.

Emilie Ndongue faisait le boulot dans la raquette, la jeune Endene Miyem réussissait même deux paniers consécutifs à 3 points, elle qui n'en avait réussi qu'un seul...dans la saison. Une première mi-temps maitrisée par les Berruyères qui concédaient pourtant un cinglant 15-3 en fin de 2e quart temps, pour être dominées de 2 points à la pause, la faute à quelques paniers faciles manqués, et à une certaine nonchalance au rebond. "On aurait pu terminer avec dix points d'avance à la mi-temps mais on a laissé trop de choses au rebond et raté trop de paniers faciles", a déploré Pierre Vincent.

Dominées au rebond

Même si l'équipe a été renouvelée à 80%, Bourges ne lâchait rien et revenait à 2 points à la 29e minute (53-55). L'équipe espagnole décidait de s'appuyer davantage sur ses taulières, en la personne de Delisha Milton, accessoirement meilleure marqueuse et rebondeuse de l'Euroligue (20.9 points et 10.9 rebonds). La double vainqueur de l'Euroligue allait donner le tournis aux Françaises, captant inlassablement les rebonds (47 rebonds à 25 sur l'ensemble du match). Elle creusait l'écart, bien aidée par Ricca De Souza (19 points), pour enfoncer irrémédiablement les triples vainqueurs de l'Euroligue.

Bourges ne marquait que 5 points dans le dernier quart temps et s'inclinait logiquement 73-59. "On savait qu'elles étaient très fortes dans la raquette mais je pense qu'avec un peu plus d'expérience on aurait pu les inquiéter davantage, a estimé l'intérieure berruyère Sonja Kireta. On a vu par moments que l'équipe était jeune et que seule Cathy (Melain) et moi avions déjà joué un Final Four."Les Berruyères auront tout de même l'occasion de se racheter lors de la petite finale qui les opposera à Samara (où évolue la Française Edwige Lawson). La finale opposera donc Valence à l'ogre de cet Euroligue, le Spartak Moscou composée des meilleurs joueuses WNBA.

BOURGES

23 paniers (dont 4 sur 10 à trois points) sur 67 tirs - 9 lancers francs sur 10 tentés - 25 rebonds (Dumerc 7) - 15 passes décisives (Melain 6) - 10 balles perdues - 15 fautes personnelles

Marqueuses: Maltsi (8), Melain (9), Miyem (8), Hall (9), Dumerc (4), Kireta (12), Lepron (4), Ndongue (5)

VALENCE

28 paniers (dont 3 sur 8 à trois points) sur 57 tirs - 14 lancers francs sur 17 tentés - 47 rebonds (De Spuza 15) - 13 passes décisives - 20 balles perdues - 14 fautes personnelles

Marqueuses: Palau (3), Milton (20), Feaster Strong (5), Jordana (0), Aguilar (15), Tornikidou, (9), Dydek (2), Ferragut (0), De Souza (19)

0
0