AFP

La France s'est relâchée

La France s'est relâchée
Par Eurosport

Le 01/09/2010 à 17:02Mis à jour Le 01/09/2010 à 23:20

Après avoir eu quinze points d'avance en première période, la France n'a pas résisté à la Lituanie (55-69) mercredi à Izmir, lors des Championnats du monde 2010. Les Lituaniens sont seuls en tête du groupe D. Les Bleus devront assurer la deuxième place jeudi face à la Nouvelle-Zélande (20h00).

La France était si bien partie.  Impeccables de loin (5 sur 6 ! ), séduisants offensivement et surtout solides en défense, les Bleus avaient débuté le match par le bon bout (14-29, 11e). Mais ensuite, la machine s'est déréglée. La Lituanie a pris les choses en main et s'est offert un quatrième succès de suite pour s'assurer la première place du groupe D. Les protégés de Vincent Collet ont désormais une nuit pour effacer ce revers et repartir de l'avant contre la Nouvelle-Zélande jeudi à 20h00 pour décrocher la deuxième place, synonyme d'un quart de finale logiquement plus abordable face à la Russie ou au pire la Grèce, l'adversaire tant redouté lors des dernières campagnes. Ils auront dans tous les cas pas mal de regrets en repensant à cette sortie sur le parquet d'Izmir.

Avant de balbutier son basket, l'équipe de France, privée encore une fois de Florent Pietrus, a en effet été flamboyante pendant un peu plus de dix minutes. Au début de la rencontre, tous les voyants ont été au vert.  Nando De Colo, aligné au poste deux dans le cinq majeur, a été percutant et très inspiré. Nicolas Batum a encore pris les choses en main et s'est régalé de loin. Et grâce à une défense très agressive, ils avaient pris les devants pour compter jusqu'à 15 points d'avance. Linas Kleiza, le leader lituanien parfaitement muselé (0 pt à la pause) ne pouvait que constater les dégâts.  Mais, l'embellie aura été de trop courte durée.

Trois quart-temps à oublier

La Lituanie a adapté sa défense. Et tout à coup, la France est retombée dans ses travers. Comme face au Canada, les Bleus se sont cassé les dents sur la zone adverse.  Le manque de fluidité a soudain été criant. De la 15e minute et la 25e, les coéquipiers de Boris Diaw n'ont marqué que six petits points. Un régal pour les Lituaniens. Surtout que si la défense bleue a tenu la route au deuxième quart-temps, elle s'est ensuite relâchée après la pause. Les Baltes, enfin adroits de loin, en ont profité pour placer des contre-attaques fatales et renverser une nouvelle situation qui semblait compromise après leur succès face au Canada et l'Espagne où ils ont à chaque fois effacé un retard de plus de 15 points.

Pour la France, il faut désormais très vite retrouver son jeu des premiers matches. Car la Nouvelle-Zélande n'est pas à prendre à la légère. Les Tall Blacks restent sur deux victoires de suite face au Canada (71-61) et le Liban (108-76). Surtout, en cas de revers, les Tricolores pourraient chuter à la troisième ou même à la quatrième place de leur groupe et se retrouver face à l'ogre turc, le pays hôte de la compétition, en huitième de finale... "On peut même finir quatrièmes et rencontrer la Turquie en huitièmes ce qui serait un désastre pour nous après notre début de compétition. Ce qui est fait est fait, on a fait un mauvais match aujourd'hui. Concentrons-nous sur celui de demain pour finir deuxièmes", lâche Nicolas Batum.

LES CAS DE FIGURE :

Victoire face à la Nouvelle-Zélande: la France finit deuxième de son groupe

Défaite de moins de onze points: la France finit troisième de son groupe

Défaite de plus de onze points: la France quatrième de son groupe à moins que l'Espagne perde également contre le Canada (la France 3e dans ce cas).

LITUANIE - FRANCE 69-55 (11-24, 13-6, 28-11, 17-14)

Lituanie: 23 paniers (dont 7 sur 19 à trois points) sur 49 tirs - 16 LF sur 19 - 32 rebonds - 13 passes - 8 interceptions - 19 balles perdues

Marqueurs: Seibutis (6), Kalnietis (9), Maciulis (19), Pocius (8), Gecevicius (0), Delininkaitis (3), Kleiza (15), Klimavicius (5), Jankunas (2), Javtokas (2)

France: 18 paniers (dont 7 sur 20 à trois points) sur 52 tirs - 12 LF sur 19 - 29 rebonds (Diaw 6) - 11 passes (Batum 3) - 10 interceptions - 18 balles perdues

Marqueurs: Albicy (3), Batum (13), Causeur (0), Koffi (2), Mahinmi (2), Jackson (0), Bokolo (1), De Colo (9), Diaw (9), Gelabale (10), Traoré (6)

0
0