Imago

Diaw, l'éclosion récompensée

Diaw, l'éclosion récompensée
Par Eurosport

Le 02/05/2006 à 08:45Mis à jour

Boris Diaw a remporté le titre honorifique de joueur ayant le plus progressé en NBA cette saison, lundi. L'ailier polyvalent de Phoenix a été préféré par un panel de medias à David West, des Hornets. Une belle consécration, qui récompense une saison où "3

Dans l'ombre de Tony Parker, Boris Diaw fait son trou en NBA sous le soleil de l'Arizona. Lundi, l'ancien Palois a été nommé joueur ayant le plus progressé en NBA cette année. Un honneur qui récompense une saison grandiose pour le Frenchie de 23 ans qui a trouvé sa place en NBA après plusieurs années laborieuses. Sa polyvalence tant admirée en France est enfin reconnue dans la plus grande Ligue du monde.

Des stats triplées

Ces deux saisons de rodage avec Atlanta et son Euro réussi avec les Tricolores lui ont en tout cas permis de réussir la transition avec Phoenix. Depuis son arrivée en Arizona, Boris Diaw a tout simplement changé de catégorie dans l'orgie statistique de la franchise de Mike D'Antony. Grâce à un temps de jeu multiplié par deux, "3D" a presque triplé ses performances. En passant de 4.6 points, 3.6 rebonds, 2.4 passes et 43.5% aux tirs durant ses deux premières saisons chez les Hawks à 13.3 points, 6.9 rebonds, 6.2 passes et 52.6% aux tirs, il a fait un bon ahurissant en terme de progression. Pour couronner le tout, il a même quintuplé sa moyenne aux contres (0.27 à 1.05).

Un rôle prépondérant

Pivot, ailier ou encore meneur, Boris Diaw a joué un rôle prépondérant dans la belle saison des Suns, qui finissent à la troisième place de la conférence Ouest malgré l'absence de leur star Amare Stoudemire. "Il est notre meilleur organisateur. Nous jouons beaucoup par son intermédiaire. Il est très bon, très polyvalent", disait de lui Mike D'Antoni, au début du mois d'avril. De son côté, Claude Bergeaud, l'entraîneur de l'ASVEL et des Bleus, ne passe pas quatre chemins quand on lui demande son avis sur Boris. "C'est le joueur que tout entraîneur rêve d'avoir. Quand on voit les médias mettre en avant les gros scoreurs qui sont souvent personnels, on se prend la tête car le vrai plaisir est de pouvoir compter sur un joueur tel que Boris".

Les défis sont maintenant nombreux pour Boris. Il va devoir confirmer dans les années à venir. Et dans un futur très proche, réussir ses premiers playoffs. Les Suns, qui sont menés 3-1, auront d'ailleurs besoin de lui. "Il est certain que ce n'est pas le meilleur moment pour apprendre cette nouvelle puisque nous sommes menés 3-1 par les Lakers", reconnait-il. Il ne fait aucun doute qu'il saura fêter ce trophée à sa manière sur les parquets avant de briller aux Mondiaux avec la France. Comme un vrai Suns...

LE PALMARES DU MIP :

1985-86 - Alvin Robertson (San Antonio)
1986-87 - Dale Ellis (Seattle)
1987-88 - Kevin Duckworth (Portland)
1988-89 - Kevin Johnson (Phoenix)
1989-90 - Rony Seikaly (Miami)
1990-91 - Scott Skiles (Orlando)
1991-92 - Pervis Ellison (Washington)
1992-93 - Mahmoud Abdul-Rauf (Denver)
1993-94 - Don MacLean (Washington)
1994-95 - Dana Barros (Philadelphia)
1995-96 - Gheorghe Muresan (Washington)
1996-97 - Isaac Austin (Miami)
1997-98 - Alan Henderson (Atlanta)
1998-99 - Darrell Armstrong (Orlando)
1999-00 - Jalen Rose (Indiana)
2000-01 - Tracy McGrady (Orlando)
2001-02 - Jermaine O"Neal (Indiana)
2002-03 - Gilbert Arenas (Golden State)
2003-04 - Zach Randolph (Portland)
2004-05 - Bobby Simmons (L.A. Clippers)
2005-06 - Boris Diaw (Phoenix)


0
0