. CONFERENCE OUEST
3. SAN ANTONIO - 6. DALLAS 105-84
San Antonio et Dallas sont à égalité 1-1
T. Parker (SAN) = 38 points, 4 rebonds, 8 passes décisivesT. Duncan (SAN) = 13 pts, 11 rbds, 5 pds, 3 contresM. Bonner (SAN) = 11 pts, 7 rbdsJ. Kidd (DAL) 14 pts, 4 rbds, 5 pds, 3 interceptionsD. Nowitzki (DAL) = 14 pts, 6 rbds, 3 pdsJ. Terry (DAL) = 16 pts, 2 rbds, 1 pd
NBA
Les Lakers bien partis
20/04/2009 À 07:15
Très affecté par la perte du premier match samedi face à Dallas, Tony Parker n'a pas tardé à réagir. Guidant magistralement les Spurs, le meneur des Bleus a fait parler la poudre avec une incroyable efficacité. Auteur de 38 points à 16 sur 22 au tir, "TP" n'a eu de cesse d'utiliser sa vitesse pour mettre en difficulté la bien pâle défense des Mavericks. Distillant également 8 caviars, captant 4 rebonds et volant 2 ballons, le Frenchie mérite les lauriers d'homme du match.
Dans son sillage aérien, Tim Duncan (13 points, 11 rebonds et 5 passes décisives) n'a pas eu à forcer son talent sur le plan offensif mais s'est affairé à endiguer les offensives du voisin texan. Ainsi, Jason Terry (16 points), Dirck Nowitzki (14 points), et Josh Howard (7 points) ont-ils été bien moins volubiles ballon en main qu'à l'accoutumée. Avec ce succès acquis dès la fin du 3e quart-temps (+20), les Spurs reviennent donc à une victoire partout et semblent avoir enfin lancé leurs playoffs. Il était temps.
. CONFERENCE EST
2. BOSTON - 7. CHICAGO 118-115
Boston et Chicago sont à égalité 1-1
R. Rondo (BOS) = 19 points, 12 rebonds, 16 passes décisives, 5 interceptionsR. Allen (BOS) = 30 pts, 3 rbds, 5 pdsG. Davis (BOS) = 26 pts, 9 rbdsB. Gordon (CHI) = 42 pts, 1 rbdB. Miller (CHI) = 16 pts, 9 rbds, 4 pdsJ. Noah (CHI) = 13 pts, 8 rbds, 3 pds, 4 contres
Les Celtics ont eu chaud jusqu'au bout. A trois minutes de la fin de la rencontre, menés de 5 points par des Bulls transfigurés par les playoffs, ils ne semblaient plus à leur affaire. Face à eux, Ben Gordon cumulait les paniers avec une insolente maestria (42 points avec notamment un beau 6 sur 11 à trois points) et Joakim Noah apportait son punch est ses qualités de battant dans la peinture et au-delà (13 points, 8 rebonds, 3 passes décisives et 4 contres). Tandis que le match s'emballait dans le money time, Ray Allen, dans son match tout au long de la soirée (30 points, 3 rebonds, 5 passes décisives), est venu sceller l'issue de ce deuxième match en réussissant coup sur coup deux tirs primés. Le premier à un peu moins de 30 secondes du buzzer, le second à 2 secondes du terme.
Si le shooting guard des champions en titre est l'artisan le plus spectaculaire de ce succès obtenu sur le fil, il convient de noter l'impressionnante prestation de Rajon Rondo (19 points, 12 rebonds, 16 passes décisives et 5 interceptions) qui était au four et au moulin cette nuit, et la très bonne tenue de Glen Davis (26 points et 9 rebonds) qui supplée avec efficacité la pénalisante absence de Kevin Garnett. Discrets mais efficaces, Paul Pierce (18 points, 8 rebonds et 3 passes décisives) et Kendrick Perkins (16 points et 12 rebonds) ont également apporté leur large contribution à un cinq de départ qui a inscrit 107 des 18 points de la franchise du Massachussetts.
NBA
Bryant mécontent
21/02/2012 À 11:53