CLEVELAND CAVALIERS 
Titres NBA : 0
2008/2009 : 66 victoires – 16 défaites / Playoffs : Finale de Conférence
Cinq majeur : Williams – Parker – James – Varejao – O’Neal

TOUR D’HORIZON

NBA
L'heure des Blazers ?
24/10/2009 À 06:09

Partis en vacances avec la gueule de bois, les Cavaliers reviennent à la charge avec une soif non dissimulée. L’échec du printemps dernier digéré, Cleveland veut enfin régner sur la NBA, effacer la déception d’une saison 2008/2009 longtemps exemplaire (66 victoires en saison régulière) mais finalement gâchée par Orlando, qui s’est permis un crime de lèse-majesté en sortant le roi LeBron en finale de Conférence et en privant la NBA du duel final le plus attendu de la décennie entre James et Bryant. Cette lutte entre successeurs désignés de Michael Jordan, David Stern l’aura peut-être en juin 2010. En tout cas, la franchise de l'Ohio, qui fêtera ses 40 ans en 2010, a tout fait pour lors de l’intersaison.

Les dirigeants des Cavs ont frappé fort en allant chercher Anthony Parker, Jamario Moon à Toronto mais surtout Shaquille O’Neal du côté de Phoenix. A 37 ans, le futur hall of famer n’a plus grand-chose à voir avec le Shaq qui martyrisait les arceaux et punissait les pivots qui osaient le défier. Mais O’Neal a quatre bagues à ses doigts. Et connait la recette de la victoire. Celle-là même que James, aussi fort soit-il individuellement, n’a pas encore trouvée. 2009/2010 est pourtant l’année ou jamais. Pour deux raisons. La première tient au fait que James entre dans sa dernière année de contrat avec les Cavaliers. L’an prochain, le MVP 2009 jouera dans la franchise lui offrant le maximum de chances de remporter des titres. Cleveland peut-être celle-ci. Mais il faudrait commencer à le prouver. La seconde est plus personnelle : LeBron James entre dans sa septième saison professionnelle. Michael Jordan a gagné sa première bague au bout de sept ans. Il serait dommage que LBJ prenne du retard sur celui que beaucoup l’imaginent encore égaler.

LE JOUEUR A SUIVRE : Shaquille O’Neal

O’Neal est un type sympa. Vainqueur de quatre titres NBA aux côtés de Kobe Bryant (3) et de Dwyane Wade (1), "Diesel" aimerait désormais faire profiter LeBron James de son exceptionnel savoir-faire. En situation d’échec à Phoenix où son jeu ne collait pas vraiment à celui de Suns qui aiment trop courir et qui oeuvraient contre nature avec le numéro 1 de la draft 1992, le Shaq est parti finir sa carrière du côté de Cleveland aux côtés de LBJ, qu’il appelle exclusivement "The King" depuis son arrivée. C’est là toute l’intelligence d’O’Neal. Comme à Miami où il s’était volontiers mis au service de D-Wade, le Shaq est prêt à se mettre à celui de James. "Je suis la pièce manquante pour mener cette franchise et cette ville au sommet", assure-t-il. Si ses genoux le laissent tranquille, O’Neal (17,8 pts – 8,4 rbds en 2008/2009) pourrait bien transformer ses promesses en actes.

NBA
Boston ne pense qu'à ça
22/10/2009 À 19:23