AFP

"En Europe, Noah est ce qu'il nous manque"

"En Europe, Noah est ce qu'il nous manque"
Par Eurosport

Le 18/05/2011 à 11:02Mis à jour Le 18/05/2011 à 16:31

Tony Parker estime que Joakim Noah peut apporter ce qu'il manque à l'équipe de France à l'Euro 2011. Le meneur des Spurs annonce qu'il jouera avec les Bleus quoi qu'il arrive en NBA et confirme qu'il jouera à l'ASVEL en cas de lock out. Et il ne se fait pas d'illusion sur l'avenir avec San Antonio.

L'ECHEC DES SPURS : "ON NE JOUERA PLUS LE TITRE"

Les Spurs sont tombés de haut. Après une saison régulière terminée avec le deuxième bilan de la Ligue, San Antonio a chuté dès le premier tour des playoffs contre Memphis (4-2). Tony Parker est déçu et dresse un constat cinglant sur l'avenir de la franchise texane. "C'est une grosse déception. J'en parlais encore la semaine dernière avec Pop (ndlr : Popovich). Il était bien triste. Duncan aussi. On est tous très frustrés après avoir fait une telle saison. C'était un match-up difficile pour nous. On a été dominés à l'intérieur. Dallas ou OKC, ça aurait été mieux pour nous. En début de saison, j'avais dit que ce serait notre dernière chance. Duncan et Ginobili se font vieux. Ca va être dur de se renouveler. On aura toujours une bonne équipe mais je ne pense pas qu'on peut dire qu'on jouera le titre. Il faut être réaliste. Il y a des équipes jeunes qui arrivent."

EN CAS DE LOCK OUT, "CE SERAIT L'ASVEL"

Le lock out menace en NBA. La grande Ligue nord-américaine espère trouver un accord pour baisser la masse salariale. Mais les joueurs s'y opposent. Comme en 1999, cette probable grève patronale pourrait provoquer des mois sans match. Mais Parker ne compte pas s'arrêter. Il veut jouer avec les Bleus cet été et si la grève dure, il est prêt à venir à l'ASVEL où il possède des actions et est vice-président des opérations basket : "Lock out ou pas, je jouerai en équipe de France, explique TP. Il n'y a pas débat. J'en déjà parlé à Pop. De toute façon, il y aura un lock out. En 1999, ils avaient repris en janvier donc je me prépare à tout. Pourquoi pas jouer en France. J'en ai déjà parlé à mon agent pour qu'il me trouve un appart. Je suis sérieux. Ce serait à l'ASVEL. Je n'irai pas jouer en France ou en Espagne. Ici, mes amis peuvent me voir jouer. Et je n'irai pas à Bordeaux avec Boris Diaw ! (Sourire)"

PROBLEME D'ASSURANCE : "ON SE REUNIRA AVEC BORIS ET JOAKIM"

En cas de lock out, les joueurs NBA ne seraient plus payés et seraient libres de tout contrat pendant cette période. Une situation qui pourrait poser de sérieux problèmes à l'équipe de France. La fédération devrait alors assurer intégralement le coût des assurances. Un vrai souci mais TP et les autres Bleus pourraient tenter de trouver une solution. "C'est un gros problème", a reconnu Parker. "Il faut voir avec Boris (Diaw) et Joakim (Noah) si on peut se mettre ensemble pour essayer de trouver un accord... Je ne sais pas. On verra. C'est compliqué. C'est une grosse somme".

L'ECLOSION DE NOAH : "J'AI HATE QU'IL VIENNE"

Leader de l'équipe de France depuis des années avec Boris Diaw, TP voit arriver Joakim Noah avec un bon oeil. Pour lui, le pivot des Bulls peut changer la donne pour les Bleus : "Seuls les deux premières places seront qualificatives pour les JO. Avec la venue de Noah, on espère que ça ira mieux. En Europe, c'est ce qu'il nous manque. On a besoin de présence à l'intérieur. J'ai hâte qu'il vienne et qu'on mène cette équipe de France au sommet.  La dernière fois que je lui ai parlé, il m'a dit qu'il venait."

0
0