Getty Images

Ntilikina aux Knicks et dans l’histoire, Butler transféré : ce qu’il faut retenir de la draft

Ntilikina débarque aux Knicks et se fait une place dans l’histoire, Butler file aux Wolves

Le 23/06/2017 à 03:47Mis à jour Le 23/06/2017 à 09:06

NBA - De Markelle Fultz, premier choix qui débarque aux Sixers, à Frank Ntilikina, jeune Français choisi par les Knicks en huitième position, zoom sur tous les événements qui ont marqué la Draft 2017. Ntilikina est devenu ainsi le Français le mieux "drafté" de l'histoire, devant Joakim Noah, choisi en 9e position par les Chicago Bulls en 2007,

Frank Ntilikina, huitième choix et français le plus haut drafté !

Il n’a pas encore mis les pieds en NBA mais Frank Ntilikina a déjà écrit une première page de sa légende. Sélectionné en huitième position par New York, il est devenu le Français le plus haut drafté de l’histoire. Une poignée de supporteurs des Knicks ont grondé… mais ils avaient déjà fait de même après l’arrivée de Kristaps Porzingis pour finalement retourner assez rapidement leur veste.

L’aventure commence donc bientôt pour le meneur de la SIG (qui va disputer ce soir le Match 5 décisif des finales de Pro A !). Il y a des chances qu’il soit titulaire dès sa première saison en NBA. Car avec sa taille, son envergure, ses aptitudes défensives, sa vision du jeu et son adresse extérieure, Ntilikina a tous les atouts pour s’adapter parfaitement à l’attaque en triangle chère à Phil Jackson, le Président des Knicks.

Le jeune homme débarque au sein d’une organisation mythique. Une franchise culte qui traverse une période délicate avec quatre saisons consécutives sans playoffs et des dysfonctionnements internes évidents. L’environnement n’est peut-être pas idéal à première vue. Mais la perspective d’un développement avec Porzingis dans les années à venir reste particulièrement excitante !

Lessort et Kaba, les deux autres Bleus de cette draft

Deux autres Français ont été retenus lors de cette draft. Mais les deux ont dû attendre le deuxième tour. Mathias Lessort (Nanterre) a ainsi été sélectionné en 50e choix par les Sixers et Alpha Kaba (Mega Leks) en 60e par Atlanta. Les deux ont 21 ans. Et si Lessort s'est fait remarquer en Pro A cette saison (10,4 pts et 7,2 rbds), Kaba a tourné à 10,7 points et 9,8 rebonds en Serbie cette saison. Pour rappel, leur contrat ne sont pas garantis.

Avec Markelle Fultz, les Sixers choppent le gros lot

C’est tout sauf une surprise. Le meneur comparé à James Harden est considéré comme le meilleur joueur de cette cuvée depuis des mois. Dès le moment même où Philadelphie a obtenu le premier choix, récupéré aux Celtics, il semblait évident que Fultz viendrait renforcer l’équipe jeune et prometteuse des Sixers. La franchise tient là sa troisième potentielle superstar de moins de 23 ans.

Machine à scorer, bon passeur, shooteur adroit, long et athlétique, le jeune homme formé à Washington a tout pour s’affirmer comme l’un des meilleurs joueurs de la ligue dans les six ou sept ans à venir.

Jimmy Butler, le gros coup des Timberwolves !

Cela fait plusieurs mois que les Bulls ont testé le marché pour Jimmy Butler, leur désormais ex-leader. Son départ était même fortement pressenti à l’approche de la draft. Son transfert est désormais acté : le All-Star va retrouver son ancien mentor Tom Thibodeau à Minneapolis.

Les Wolves ont cédé Kris Dunn, Zach LaVine et leur septième choix en l’échange de Butler et du seizième pick de la Draft 2017. Les Bulls ont ensuite sélectionné l’intérieur Lauri Markkanen, lançant pour de bon un nouveau processus de reconstruction. Pour Minnesota, l’arrivée d’un joueur de la trempe du champion Olympique démontre les intentions de la franchise, déterminée à se hisser parmi les cadors de la Conférence Ouest dès la saison prochaine. C’est certainement l’une des plus belles affaires de la soirée.

Le top 5 de la Draft 2017

  • Premier choix, Markelle Fultz (Philadelphie Sixers) : la troisième star qu’il fallait aux Sixers.
  • Deuxième choix, Lonzo Ball (Los Angeles Lakers) : Comparé à Jason Kidd, le natif de Los Angeles a les atouts pour s’affirmer comme le meneur d’avenir des Lakers.
  • Troisième choix, Jayson Tatum (Boston Celtics) : Un Paul Pierce 3.0 pour les Celtics.
  • Quatrième choix, Josh Jackson (Phoenix Suns) : Un ailier complet parfait pour s’intégrer au projet des Suns.
  • Cinquième choix, De’Aaron Fox (Sacramento Kings) : Le meneur le plus rapide de la draft. Idéal pour relancer une franchise à la dérive depuis plus de dix ans.
0
0