Le joueur : Vince Carter, 40 ans, toujours vert

Cela faisait plus de dix ans que Vince Carter attendait de prendre le dessus sur LeBron James. Dix ans et une vingtaine de matches de suite au cours desquels le King prenait constamment l’ascendant – au moins dans leur duel direct – sur l’un de ceux qui a été baptisé beaucoup trop vite parmi les successeurs de Michael Jordan. Superstar frustrante lors de la première partie de sa carrière, Carter est devenu un vétéran respecté depuis qu’il a passé le cap de la trentaine.

NBA
Load management en vue ? Les Lakers sont soucieux de préserver James pour qu'il reste au top
20/11/2020 À 06:02

Cette nuit, il s’est offert un petit baroud d’honneur. Pour ce qui constitue peut-être l’un des derniers affrontements avec James, le joueur de 40 balais a livré un récital. 24 points, 10/12 aux tirs avec un excellent 4/5 derrière l’arc à trois-points. Une performance qui a mené Sacramento à la victoire. Les Cavaliers, peut-être pris par la fatigue, ont été envoyés au tapis. Comme quoi, il n’y a pas vraiment pas d’âge pour une première fois.

Le record : 25 passes pour Rajon Rondo !

Rajon Rondo n’a mis qu’un seul panier (2 points, 1/5 au tir) contre Brooklyn cette nuit. Et pourtant, le meneur a contribué directement à plus d’une cinquantaine des 128 points inscrits par New Orleans. Comment ? En régalant ses coéquipiers. Il a distribué 25 passes décisives ! Du jamais vu depuis 1996 ! Il a ainsi rejoint six autres légendes dans l’histoire (Scott Skiles, Isiah Thomas, John Stockton, Jason Kidd, Kevin Johnson et Nate McMillan). Et c’est évidemment un record pour les Pelicans.

Les caviars de Rondo ont profité à DeMarcus Cousins (27 points), Anthony Davis (33) et Jrue Holiday (23). Dans leur sillage, New Orleans a facilement disposé de Brooklyn.

Le match : Jimmy Butler termine les Nuggets

Minnesota contre Denver, c’est un peu le choc entre les seconds couteaux de la Conférence Ouest. Comprenez ici des équipes talentueuses mais un cran en-dessous des cadors comme Golden State, Houston ou même San Antonio. Leur duel promettait du spectacle et les supporters n’ont pas été déçus. C’est finalement au bout du suspense que les Timberwolves ont fini par s’imposer grâce à un énorme Jimmy Butler.

L’arrière All-Star a inscrit 39 points. Dont 12 des 14 pions de son équipe en prolongation. Il a d’ailleurs offert la passe décisive à Jamal Crawford pour le seul panier planté par un autre joueur des Wolves durant le temps supplémentaire. C’est sur ce tir de l’habituel sixième homme des Wolves que Minny a pris l’avantage. Les joueurs de Tom Thibodeau n’ont plus été rejoints par la suite.

Kris Dunn ressemble de plus en plus à un vrai joueur NBA

Drafté en cinquième position en 2016, Dunn a plus que déçu lors de sa première saison dans la ligue. Il était considéré comme l’un des sérieux candidats au trophée de rookie de l’année et il a finalement chauffé le banc des Wolves quasiment toute la campagne. Transféré à Chicago, il revit et a enfin l’opportunité de lancer sa carrière. Excellent depuis plusieurs semaines, le meneur a porté les Bulls vers la victoire cette nuit. Il a ainsi compilé 17 points, 5 rebonds et 5 passes contre New York. Sa progression est l’une des rares satisfactions des trois premiers mois du côté de l’Illinois.

Nuit compliquée pour les Français

Les Tricolores n’ont pas été vernis cette nuit. Nicolas Batum a été maladroit (7 pts, 3/9) lors de la défaite des Hornets contre les Celtics. Frank Ntilikina a lui aussi eu du mal à trouver la cible (6 pts, 3/10) mais il a compensé avec 5 rebonds et 4 passes avant de sortir pour six fautes. Ian Mahinmi a pris 6 rebonds contre Atlanta mais, comme ses deux compatriotes, il s’est incliné.

Tous les scores

Hornets – Celtics : 91-102
Pacers – Mavericks : 94-98
Hawks – Wizards : 113-99
Bulls – Knicks : 92-87
Pelicans – Nets : 128-113
Timberwolves – Nuggets : 128-125
Thunder – Raptors : 124-107
Kings – Cavaliers : 109-95
Warriors – Jazz : 126-101

NBA
"J'espère t'avoir rendu fier" : le message touchant de LeBron à Kobe
15/10/2020 À 11:40
NBA
La franchise de la décennie n'en est pas une, elle s'appelle LeBron James
12/10/2020 À 14:04