Getty Images

Les Raptors ont donné une leçon aux Warriors (113-93)

Les Raptors ont donné une leçon aux Warriors

Le 13/12/2018 à 07:31Mis à jour Le 13/12/2018 à 08:23

NBA - Bien que privés de Kawhi Leonard, les Raptors ont nettement dominé les Warriors cette nuit (113-93), mercredi soir. Un succès retentissant qui vient boucler une soirée riche en performances individuelles de premier plan comme les 44 points d'Anthony Davis, les 40 de C.J. McCollum, les 39 de Spencer Dinwiddie ou encore les 38 d'un irrésistible Kyrie Irving.

Le match : les Raptors en démonstration contre Golden State

Cette fois-ci, les Warriors étaient presque au complet. Les doubles-champions en titre sont encore privés de DeMarcus Cousins, dont les débuts avec Golden State ne devraient plus tarder. Mais Stephen Curry était bel et bien là, contrairement à lors du premier choc entre les deux meilleures équipes de la NBA. Si le premier affrontement entre Raptors et Warriors avaient un parfum de finales avant l’heure, le deuxième a tourné au carnage. Et les Canadiens, eux, jouaient pourtant sans leur superstar Kawhi Leonard, touché à la hanche. Ça ne les a pas empêché de coller une belle rouste aux hommes de Steve Kerr (113-93).

Kyle Lowry a su prendre ses responsabilités en l’absence de Leonard. Il était le meilleur joueur sur le terrain et il a terminé avec 23 points, 5 rebonds et 12 passes décisives. Le meneur traversait une mauvaise passe dernièrement (avec notamment un zéro pointé contre les Bucks) mais il a su répondre présent dans ce grand rendez-vous. Ce qui n’est pas toujours son fort. C’est donc une belle performance à saluer. Il a été parfaitement épaulé par un Serge Ibaka dans la forme de sa vie. L’intérieur a ajouté 20 points et 12 rebonds. Les trois autres joueurs du cinq ont eux aussi inscrit plus de 10 points.

La force du nombre, le slogan des Warriors, était clairement en faveur des Raptors. Kevin Durant a inscrit 30 points mais il était isolé. Stephen Curry a fait l’un de ses plus mauvais matches de la saison en finissant avec 10 points à 3 sur 12 aux tirs. Le contexte sera totalement différent en cas de retrouvailles en playoffs (et donc en finales NBA). Mais Toronto a tout de même remporté les deux confrontations avec les Warriors cette saison.

Kevin Durant lors de Golden State - Toronto en NBA le 12 décembre 2018

Le joueur : Anthony Davis monstrueux

Il faut être costaud pour battre le Thunder en ce moment. Oklahoma City est l’une des meilleures équipes de la Conférence Ouest. Il fallait donc un grand Anthony Davis pour en venir à bout. L’intérieur All-Star a compilé 44 points et 18 rebonds pour mener ses Pelicans à la victoire (118-114) cette nuit. Il a étalé tout son arsenal en enchaînant dunks, paniers à trois-points, petits tirs à mi-distance, flotteurs, etc. Une vraie prestation de superstar.

Le duel : Wall et Irving régalent

Qui est le plus fort entre Kyrie Irving et John Wall ? Une question revenue à de nombreuses reprises sur le tapis au cours des dernières années. Parce que les deux anciens premiers choix de draft (2010 pour Wall, 2011 pour Kyrie) sont parmi les meilleurs joueurs de la Conférence Est (et de la ligue) sur leur position. Si le débat fait moins rage aujourd’hui, leur duel cette nuit a de quoi relancer les conversations. Ils nous ont régalés, offrant du même coup une superbe rencontre finalement décidée après prolongation ! Irving, auteur de 38 points, a fini par prendre le dessus sur Wall, 36, en menant Boston à la victoire contre Washington (130-125).

Le patron des Celtics a notamment brillé dans les moments chauds. Comme d’habitude. Véritable assassin au sang froid quand le jeu se tend et les défenses se resserrent, il a inscrit les 12 derniers points de son équipe ! Rien que ça ! Avec notamment deux énormes paniers primés dans les ultimes secondes pour assurer le succès de son équipe. C’est déjà la septième victoire consécutive pour une formation de Boston qui monte clairement en puissance.

La performance : Dinwiddie plante 39 points en 30 minutes

Spencer Dinwiddie a sorti le match de sa vie. Le meneur remplaçant des Nets se sentait invincible et il était en l’occurrence impossible à arrêter pour la défense des Sixers. Ses 39 points, nouveau record en carrière, ont mené Brooklyn à la victoire contre Philadelphie (127-124). Joel Embiid a compilé 33 points, 17 rebonds et 6 passes en l’absence de Jimmy Butler. Mais sans mener les siens au succès. Parce que Dinwiddie était trop bouillant. Il n’a quasiment rien raté : 12 sur 16 aux tirs, 4 sur 6 à trois-points et 13 lancers en 14 tentatives sur la ligne. Une performance d’exception.

Le panier : Jeremy Lamb délivre les Hornets

Le tir pour la gagne de Jeremy Lamb a failli être gâché par Malik Monk, et ce à la grande colère de Michael Jordan. Le jeune arrière a planté un panier décisif à trois dixième de la sirène, donnant ainsi deux points d’avance à Charlotte contre Detroit. Monk s’est alors levé du banc pour aller sur le terrain et célébrer. Les Hornets avaient alors plus de cinq joueurs sur le terrain alors que le match n’était pas encore terminé. Une erreur qui aurait pu s’avérer très coûteuse. Jordan, le propriétaire des Hornets, a d’ailleurs grondé le jeune sophomore. Les arbitres ont accordé un lancer aux Pistons. Les frelons l’ont donc finalement emporté 108 à 107.

La série : 5 à la suite pour Indiana

Les Pacers ne sont pas là pour plaisanter. Portés par les 25 points de Thaddeus Young et les 23 points de Myles Turner, ils ont battu les Bucks (113-97) cette nuit. C’est déjà la cinquième victoire de suite pour la franchise d’Indianapolis, quatrième à l’Est et qui se rapproche de plus en plus du podium. Les joueurs de Nate McMillan, privés de leur seul All-Star Victor Oladipo en ce moment, ont seulement une défaite de plus que leurs adversaires du soir (18-10 pour Indiana contre 18-9 pour Milwaukee). Vraiment solide cette équipe.

Le carton inutile : C.J. McCollum en met 40 malgré la défaite

Période difficile pour les Trail Blazers, encore battus cette nuit. Cette fois-ci contre Memphis (83-92). Ce n’est pas faute d’avoir tout essayé pour C.J. McCollum. L’arrière a mis quasiment la moitié des points de son équipe : 40 ! Avec cette défaite, Portland quitte le top huit de la Conférence Ouest.

Les Français : Frank Ntilikina une nouvelle fois agressif

Auteur de 18 points, son record en carrière, lors du dernier match, Frank Ntilikina a enchaîné avec une performance à 16 pions contre les Cavaliers cette nuit. Les Knicks (106-113) ont perdu mais l’essentiel est presque ailleurs. Le jeune français a besoin de prouver qu’il peut lui aussi se montrer agressif. Et c’est exactement ce qu’il fait en ce moment. Il a joué 24 minutes et a donc converti 6 de ses 13 tentatives avec un 2 sur 4 derrière l’arc. Il a aussi distribué 4 passes décisives.

Joakim Noah a compilé 4 points et 2 rebonds lors du succès des Grizzlies contre les Trail Blazers. Victoire également pour les Hornets de Tony Parker (16 points) et Nicolas Batum (2). Rudy Gobert a participé à la victoire du Jazz contre le Heat en postant un double-double (10 pts, 11 rbds).

Tous les scores

Kings – Timberwolves : 141-130
Warriors – Raptors : 93-113
Pacers – Bucks : 113-97
Wizards – Celtics : 125-130
Cavaliers – Knicks : 113-106
Sixers – Nets : 124-127
Hornets – Pistons : 108-107
Pelicans – Thunder : 118-114
Grizzlies – Trail Blazers : 92-83
Jazz – Heat : 111-84

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0