Basketball
NBA

Dates, nombre d'équipes, format... Quelle NBA pourrait faire son retour le 31 juillet ?

Partager avec
Copier
Partager cet article

LeBron James et Giannis Antetokounmpo lors de Milwaukee - Los Angeles Lakers en NBA le 19 décembre 2019

Crédit: Getty Images

ParAntoine Pimmel
30/05/2020 à 21:01 | Mis à jour 30/05/2020 à 21:02

NBA - Adam Silver s’est entretenu vendredi avec les propriétaires des franchises et il leur a proposé son plan pour finir la saison cet été. Passage en revue des différentes décisions qui seront prises mais aussi des modalités pour la reprise.

Bientôt la délivrance ? Pour les amateurs de balle orange, pour les joueurs, pour les coaches mais aussi pour les franchises et évidemment pour la NBA. Suspendue depuis le 11 mars en raison de l’épidémie de coronavirus, et des cas positifs de Rudy Gobert puis de plusieurs autres acteurs de la ligue, la compétition de basket la plus suivie au monde pourrait bien reprendre. La tendance est à l'optimisme. Avec même une date, le 31 juillet, présentée vendredi par le commissionner Adam Silver aux propriétaires des 30 franchises. La décision devrait être actée jeudi à l'issue d'une réunion du board de la NBA, durant laquelle les 3/4 des propriétaires en question (soit au moins 23) devront approuver le format de reprise.

Reste à savoir, donc, sous quelle forme la reprise pourrait s'effectuer. Et là aussi, de nombreux indices sont déjà avancés par le journaliste d'ESPN Adrian Wojnarowski. La plupart des modalités proposées circulent dans les médias depuis plusieurs semaines. Si elle repart, la NBA se centralisera au sein d’une "bulle" pendant plusieurs semaines. Disneyworld, parc d’attraction gigantesque à Orlando. Les joueurs et les entraîneurs des équipes concernées s’y rendront – avec leurs familles – pour y disputer des rencontres en continu. Bien évidemment sans spectateur dans la salle.

NBA

Vers une reprise de la NBA le 31 juillet ?

29/05/2020 À 20:42

Alors, combien de franchises ? Ramener l’ensemble de la ligue paraissait improbable. Plus de personnes impliquées augmentent logiquement et naturellement les chances de contamination et de propagation du COVID-19. Trop de risques et peu d’intérêt finalement. Pourquoi donc des formations comme les Warriors, les Knicks ou les Hawks, déjà éliminées de la course aux playoffs, se déplaceraient jusqu’en Floride ? Des complications logistiques inutiles.

Le facteur X Zion ?

Selon Wojnarowski, 20 à 22 organisations seront présentes à Orlando. Les 16 actuellement virtuellement qualifiées pour les playoffs plus toutes celles qui sont à six victoires ou moins de la huitième place. Les propriétaires devront choisir. Dans tous les cas, les Pelicans pourraient servir de baromètres. Brian Windhorst, un autre reporter, insiste sur le fait que la NBA tient absolument à faire rejouer son phénomène Zion Williamson. Le premier choix de la draft 2019 garantit des audiences élevées à chacune de ses sorties sur les parquets. Ce dont la ligue a terriblement besoin. Tous les moyens sont bons pour combler le manque à gagner liée à la pandémie.

Zion Williamson #1 of the New Orleans Pelicans shoots over Jonas Valanciunas #17 of the Memphis Grizzlies during a NBA game at Smoothie King Center on January 31, 2020 in New Orleans, Louisiana.

Crédit: Getty Images

New Orleans occupe pour l’instant la dixième place à l’Ouest avec quatre succès de moins que Memphis, huitième. Tous les scénarios laisseraient ainsi une chance aux Pelicans de se qualifier pour les playoffs, justement pour que Zion puisse jouer. Ça en dit long sur l’impact gigantesque du rookie. Pour valider ce raisonnement, les dirigeants réfléchissent à un format où la dernière place qualificative se jouerait à l’issue d’un tournoi à élimination directe.

L'hypohtèse des playoffs directes perd du terrain

Memphis, Portland, New Orleans, Sacramento, San Antonio et Phoenix à l’Ouest. Orlando et Washington à l’Est. Wizards et Suns ne seront pas invités si les propriétaires préfèrent se concentrer seulement sur 20 équipes. Ce qui semble de moins en moins d'actualité, c’est une NBA qui reprendrait directement par des playoffs. Les Pelicans (mais aussi les Blazers, devant eux au classement) seraient ainsi certains d’avoir leurs chances. De quoi satisfaire Damian Lillard, meneur All-Star qui menaçait de ne pas jouer s’il n’y avait aucun enjeu.

Pour se mettre en jambe, les équipes invitées auront la possibilité de jouer plusieurs matches de saison régulière. Le format des playoffs serait le même que d’habitude, à l’exception faite du tournoi de qualification pour déterminer le huitième de chaque Conférence. L’hypothèse d’un schéma 1-16 avec un classement sans prendre en compte l’Est et l’Ouest perd donc du terrain. Les séries se feront a priori toujours au meilleur des sept manches, pour enfin sacrer un champion à la fin de l’été, et de cet exercice décidément inédit.

"Jordan, c'est le plus grand personnage de l'histoire du basket"

00:03:13

NBA

L'intronisation de Kobe Bryant au Hall of Fame reportée à 2021

28/05/2020 À 10:04
NBA

Pas de double au ping-pong, jeu de cartes, bulle non-hermétique : les aberrations du protocole

IL Y A 4 HEURES
Dans le même sujet
BasketballNBA
Partager avec
Copier
Partager cet article