C’est du jamais vu. Ce que proposent Jamal Murray et Donovan Mitchell depuis deux semaines est tout simplement historique. Même à l’échelle de la NBA, meilleure ligue du monde où se répètent les exploits les plus incroyables chaque année. Les deux jeunes hommes sont engagés dans un duel absolument épique où chacun enchaîne les prestations d’anthologie. Les chiffres en disent longs, plus que les mots : 57, 30, 20, 51, 30 et 44 points pour Mitchell. 36, 14, 12 puis surtout 50, 42 et 50 points pour Murray. Des cartons en pagaille.
Les deux artificiers ont rejoint Michael Jordan et Allen Iverson dans le cercle très, très fermé des joueurs ayant planté 50 points ou plus à deux reprises sur une série de playoffs. Et c’est bien évidemment la première fois dans l’Histoire que deux adversaires réussissent pareille performance lors de la même série.
NBA
Murray out pour la saison : Denver perd très gros
13/04/2021 À 16:23

Mitchell et Murray, dans les pas de Carter et Iverson

Leur opposition au sommet rappelle l’affrontement entre Vince Carter et Allen Iverson en 2001 (avec justement deux sorties à 50 ou plus de "The Answer"). Le contexte était un peu différent à l’époque. Les deux superstars étaient considérées comme les successeurs de Michael Jordan (avec Kobe Bryant évidemment). Il fallait batailler pour claquer des points avec des défenses plus resserrées. Mais dans l’esprit, on y est avec ce choc entre Murray et Mitchell. Comme pour VC et AI en 2001, les deux stars actuelles vont devoir se départager lors d’un Game 7. Finale d’une série qui restera dans les mémoires.
Voilà deux semaines qu’ils se rendent les coups. Match après match. Quart temps après quart temps. Et ça a commencé très fort avec les 57 points de l’arrière du Jazz lors du premier duel... un match perdu par Utah en prolongation. Mais c’est surtout dans le Game 4 qu’ils ont commencé à s’enflammer. 51 points pour Mitchell, 50 pour Murray. La victoire pour le Jazz.

Donovan Mitchell (Utah Jazz)

Crédit: Getty Images

Je n'ai jamais assisté à ça
Depuis, avec son équipe dos au mur, le scoreur des Nuggets a enchaîné 42 et 50 autres pions. Ça aussi, c’est quasiment du jamais vu. "J’ai eu la chance de pouvoir côtoyer de grands joueurs : Chris Paul, Stephen Curry, LeBron James, Klay Thompson, etc. Et je n’ai jamais assisté à ça avant. 50, 42 et 50. Avec deux matches couperets dans le lot. Surtout dans le contexte actuel avec ce qui s’est passé les trois jours précédents. Ça rend les performances encore plus impressionnantes", confiait Mike Malone, le coach de Denver.

Deux superstars en pleine ascension

La capacité des deux pistoleros à se sublimer dans les moments les plus chauds donne encore plus de piment à ce match-up. Ils se cherchent. Surtout en fin de partie. Rien que dans le Game 6, Jamal Murray a inscrit 21 de ses 50 points dans le quatrième quart temps. Donovan Mitchell n’était pas en reste avec 17 de ses 44 unités plantées dans les douze dernières minutes. Ils vivent pour ces instants décisifs. Ils ne les fuient pas.
Ce sont deux attaquants en pleine confiance. Ils maîtrisent leur basket. Et leur efficacité est spectaculaire : 54 et 55% (au shoot et à 3-pt) pour Mitchell, 58 et 57 pour Murray. Alors qu’ils tentent des tirs très difficiles ! Et ils en prennent un paquet. A chacun 23 ans, les deux guards s’affirment. En patrons. Leur prochain défi consiste à qualifier leur équipe. Alors lequel fera la différence ? Réponse ce mardi soir.
NBA
Les Lakers bis s'offrent les ambitieux Nets, des cartons à la pelle
11/04/2021 À 06:19
NBA
Comment des armadas comme celle des Nets peuvent voir le jour en NBA
05/04/2021 À 06:35