C'était une soirée spéciale que tous les fans de basket attendaient avec une certaine impatience. Pour voir le contexte de ce retour dans cette bulle inédite à Orlando. Et pour retrouver le plaisir de profiter des talents des stars NBA. Premier enseignement de cette première soirée à Disney World : les joueurs manquent encore de rythme, à l'image d'un LeBron James qui a mis de longues minutes à retrouver ses sensations. Et deuxième enseignement : même sans public et dans un univers atypique, on peut vibrer. Les deux premiers matches se sont ainsi joués à rien avec des fins à suspense.

Davis en grande forme, LeBron décisif

NBA
Deux favoris en souffrance : pourquoi faut-il s'inquiéter pour les Lakers… et moins pour les Bucks ?
17/11/2021 À 10:30
Comme prévu, les joueurs, entraîneurs et arbitres ont tous posé un genou à terre pendant l'hymne américain pour protester contre les injustices raciales. Ensuite, le basket a repris ses droits. Et dans un derby de Los Angeles disputé loin de la Californie, les Lakers ont dû batailler pour venir à bout de Clippers (103-101). Anthony Davis (34 pts, 8 rbds, 4 pds) a cependant sorti le grand jeu pour démontrer que ces quatre mois et demi d'interruption ne lui avaient pas coupé les jambes. A l'inverse, LeBron James n'a pas tout de suite eu son impact habituel en étant maladroit (16 pts à 6/19, 11 rbds, 7 pds). Mais l'Elu a été décisif en marquant l'ultime panier de la rencontre avant de défendre sur Paul George pour assurer le succès des siens.
Aux Clippers – privés de Lou Williams (quarantaine) et Montrezl Harrell (obligation familiale) -, Paul George (30 pts avec un beau 6 sur 11 à trois points) et Kawhi Leonard (28 pts) ont été à la hauteur de leur réputation. Mais si Patrick Beverley a pu jouer, les Clippers, qui n'ont pas pu compter sur toutes leurs forces ces dernières semaines pour diverses raisons et alors qu'ils ont enregistré des renforts, sont encore en rodage, comme en témoignent leurs 20 pertes de balles. En parlant de renfort, Joackim Noah a d'ailleurs conclu ce premier match avec 1 point et 4 rebonds et 10 minutes. Après ce duel, les Lakers et Clippers sont maintenant à 2-2 dans leurs confrontations, avant peut-être de se retrouver en playoffs pour un choc alléchant.

Gobert repart de l'avant

Dans l'autre match de la nuit, Utah et Rudy Gobert ont ouvert le bal contre le Pelicans (106-104). Un petit symbole puisque le Français avait été le premier joueur testé positif au Covid-19. Et le pivot tricolore, double défenseur de l'année, a montré son meilleur visage : 14 points, 12 rebonds, 3 contres. Autre joli clin d'oeil, il marqué le premier panier de la rencontre avant d'inscrire des lancers précieux pour assurer la victoire du Jazz à six secondes du terme. Utah, qui doit se passer de Bojan Bogdanovic (poignet) dans cette fin de saison, a aussi pu compter sur Donovan Mitchell (20 pts, 5 rbds, 5 pds), Mike Conley (20 pts) ou encore un Jordan Clarkson précieux en sortie de banc (23 pts).
Les Pelicans peuvent cependant avoir quelques regrets. Mais ils ont manqué d'adresse au pire moment. A leur décharge, ils n'ont pas pu compter sur Zion Williamson dans le dernier quart-temps. Redoutable jusque-là (13 pts à 6/8 aux tirs en 15 minutes), le rookie a été laissé sur le banc alors que sa préparation a été perturbée par un départ de la bulle d'Orlando pour raison familiale. Comme souvent avec lui, New Orleans n'a pas voulu prendre de risque. "On aurait aimé compter sur lui. Mais il avait déjà donné les minutes qu'il pouvait jouer. C'est comme ça", a glissé son coach Alvin Gentry sur Espn. La NBA est bien repartie. Avec ses vieilles habitudes.
NBA
Durant toujours plus régulier, Lillard toujours pas réglé
06/11/2021 À 09:10
NBA
Kanter, le basketteur qui défie Erdogan et la Chine
28/10/2021 À 21:56