17 : Les Lakers n'ont plus à baisser les yeux devant les Celtics

C'est peut-être le chiffre le plus important pour tout fan des Lakers. La franchise californienne a décroché son 17e trophée Larry O'Brien ce dimanche en s'offrant Miami (4-2). Et ça n'a rien d'anecdotique. L'année du décès tragique de Kobe Bryant, les Lakers rejoignent les Boston Celtics au rang des franchises les plus titrées de la NBA. Insatiables depuis 1980 avec 11 sacres, les Lakers peuvent regarder les C's les yeux dans les yeux pour la première fois depuis 1962. Un duel que Rajon Rondo a d'ailleurs encore un peu plus marqué de son empreinte. Avec Clyde Lovellette (en 1954 avec les Minneapolis Lakers et en 1963 puis 1964 avec les Celtics), le meneur est le deuxième joueur champion sous le maillot de ces deux franchises de légende.

1 : LeBron est unique

NBA
Les Lakers un peu plus dans l'histoire, LeBron un peu plus dans l'éternité
12/10/2020 À 04:13
L'âge ne semble pas avoir d'effet sur lui. Malgré le poids des années, LeBron James continue d'être cet extraterrestre dont la seule présence fait d'une équipe un prétendant au titre de champion. Et deux ans seulement après son arrivée en Californie, The Chosen One a réussi son pari : gagner avec une nouvelle franchise, après ses sacres avec Miami et Cleveland. Et encore une fois, il a fini MVP des Finales. Une performance unique dans l'histoire. Si Michael Jordan reste le recordman avec ses six "trophées Bill Russell", personne n'avait en effet décroché cette récompense de MVP des Finales avec trois franchises différentes avant la star des Lakers. Juste unique.

8 : Davis imite Jordan

Il n'y a en a pas que pour LeBron James. Si le natif d'Akron récupère à juste titre nombre de lauriers après sa finale titanesque conclue par un triple double lors du match 6, Anthony Davis ne doit pas être oublié, tant il a été précieux cette saison. Et l'intérieur rentre lui aussi dans des cercles très fermés avec cette bague de champion, sa première. Il devient ainsi le huitième joueur seulement à s'offrir un titre de champion NBA, une médaille olympique (2012) et un titre NCAA (2012 avec Kentucky). Le premier même depuis… Michael Jordan.

25 : Davis et James dans les pas de Shaq et Kobe

Cette année-là, c'est forcément encore un peu plus particulier. Anthony Davis et LeBron James ont marché dans les traces de Shaquille O'Neal et Kobe Bryant. Et ils ont fait aussi bien qu'eux. Avec 27.6 points de moyenne pour LeBron et 27.7 points pour Davis, les deux coéquipiers sacrés cette année forment le deuxième duo des Lakers titré à plus de 25 points de moyenne sur les playoffs avec Kobe (26.8 pts) et Shaq (36.3 pts) en 2002. Vous avez parlé d'héritiers ?

2 : Butler à la LeBron

Difficile de ne pas parler de Jimmy Butler après ces finales. L'ancien de Chicago, Minnesota ou encore Philadelphie a été un leader d'exception pour le Heat, même s'il a moins pesé dans le match 6. Omniprésent pour porter Miami sur ses épaules avec les blessures de Goran Dragic et Bam Adebayo, Butler a permis à la franchise floridienne d'y croire. Avec 26.2 points, 8.3 rebonds, 9.8 passes, 2.2 interceptions ou encore 0.8 contre de moyenne sur les six rencontres, il est devenu le deuxième joueur de l'histoire à guider son équipe aux points, rebonds, passes, interceptions et contre lors d'une série de finale, selon EliasSports. L'autre monstre qui a réussi cette performance énorme ? LeBron James en 2016.
NBA
Murray out pour la saison : Denver perd très gros
13/04/2021 À 16:23
NBA
Les Lakers bis s'offrent les ambitieux Nets, des cartons à la pelle
11/04/2021 À 06:19