1. Milwaukee Bucks

La meilleure équipe à l’Est, comme lors des deux dernières saisons. Les Bucks ont même réussi à se renforcer en rameutant le précieux Jrue Holiday mais aussi DJ Augustin, Torrey Craig, Bryn Forbes et Bobby Portis autour de Giannis Antetokounmpo. Prolongé pour cinq ans de plus, le double-MVP permet à sa franchise d’aborder le nouvel exercice avec sérénité. Maintenant, il va falloir s’affirmer comme la meilleure équipe à l’Est… en playoffs.

NBA
Antetokounmpo s'offre le scalp des Clippers
IL Y A UN JOUR

2. Boston Celtics

Finalistes de Conférence dans la bulle, les Celtics sont en pleine ascension. Ils suivent l’exemple de Jayson Tatum, jeune superstar qui maîtrise de plus en plus ses pouvoirs. Jaylen Brown se rapproche du niveau de celui d’un All-Star. L’équipe est prête à passer un cap après avoir atteint trois fois la finale de la Conférence lors des quatre dernières saisons sans voir les Finales.

3. Brooklyn Nets

Les interrogations sont nombreuses autour des Nets. Kevin Durant va-t-il revenir à son meilleur niveau ? Steve Nash peut-il gérer les ego dès sa première saison sur le banc ? Combien de temps avant que Kyrie Irving finisse par désespérer tout le monde ? Au-delà de ça, Brooklyn dispose de l’une des formations les plus talentueuses et les plus profondes de la ligue. Si ça colle, les New-yorkais peuvent aller très (très) haut.

4. Philadelphia Sixers

Critiqués pour leurs déboires, un peu oubliés parmi les prétendants au titre, les Sixers repartent revanchards avec désormais Doc Rivers sur le banc et un effectif mieux équilibré. En attendant éventuellement James Harden…

5. Miami Heat

Excellent dans la bulle Disney, le Heat peut-il confirmer sur toute une saison ? L’équipe floridienne est douée, combative, solidaire et très bien coachée. Mais elle paraît tout de même un cran en dessous des principaux favoris à l’Est, même si sa campagne de playoffs – dans un contexte très particulier – laisse penser le contraire.

Jimmy Butler (Heat), lors d'un match de préparation face aux Grizzlies, dans la "bulle" d'Orlando

Crédit: Getty Images

6. Toronto Raptors

Les Raptors rentrent dans une période de transition. Kyle Lowry et Pascal Siakam sont les deux seuls rescapés du cinq majeur sacré en 2019. Les cadres Marc Gasol et Serge Ibaka ont quitté l’Ontario pendant l’intersaison. Place aux jeunes désormais. Avec du talent, de la discipline de jeu et un excellent tacticien, Nick Nurse, à la baguette.

7. Indiana Pacers

Les Pacers n’arrivent pas à passer ce palier qui leur permettrait de prétendre au top-3 de la Conférence Est. Mais ils restent une équipe difficile à manœuvrer avec de très bons joueurs comme Domantas Sabonis, Malcolm Brogdon, Victor Oladipo, TJ Warren ou Myles Turner.

8. Washington Wizards

Un nouveau tandem de stars en NBA, s'est formé durant l'intersaison avec l'arrivée de Russell Westbrook en plus de Bradley Beal pour faire exploser les défenses adverses. Et à l’Est, ça peut suffire à accrocher la huitième place.

9. Atlanta Hawks

Les Hawks ont fait l’un des plus beaux recrutements de l’intersaison. Les voilà renforcés avec Danilo Gallinari, Bogdan Bogdanovic ou Rajon Rondo. Mais le groupe reste encore trop jeune pour passer des bas-fonds de la Conférence jusqu’au top-8. Jouer le "play-in" serait déjà une belle progression. L’une des équipes à suivre en NBA cette saison.

10. Orlando Magic

La formation du Magic ne s’est pas renforcée sensiblement, au contraire de ses concurrents directs, et elle souhaite se reposer sur une progression en interne, notamment avec Markelle Fultz. Mais les dirigeants pourraient être tentés de se séparer de certains cadres (Aaron Gordon ? Evan Fournier ?) en cours de saison.

Evan Fournier

Crédit: Getty Images

11. Chicago Bulls

Le talent offensif de Zach LaVine, Lauri Markkanen ou Coby White peut aider les Bulls à se séparer des cancres de la Conférence mais sans pour autant se mêler à la lutte en playoffs.

12. Charlotte Hornets

Le show LaMelo Ball va commencer ! Le troisième choix de la draft sera l’attraction d’une équipe jeune et (enfin) intéressante à suivre à défaut de gagner des matches.

13. Cleveland Cavaliers

Les jeunes joueurs des Cavaliers sont un peu en avance sur ceux des autres franchises en reconstruction à l’Est. Et avec Kevin Love et Andre Drummond, Cleveland peut s’appuyer sur une raquette plutôt solide, tout du moins statistiquement. Il manque quand même encore un jeune très prometteur pour enclencher la prochaine étape du processus.

14. Detroit Pistons

Personne n’a réellement compris la direction prise par les Pistons lors des dernières semaines – les GM ont notamment déterminé que Detroit avait fait la pire intersaison de la ligue. Si Blake Griffin tient le choc, l’équipe du Michigan peut finir un peu plus haut. Dans le cas contraire, elle peut finir encore plus bas.

15. New York Knicks

Les jeunes Knicks ne gagneront pas beaucoup mais ils peuvent surprendre, à l’image des prometteurs RJ Barrett et Mitchell Robinson, voire le rookie Obi Toppin. Mais finir derniers à l’Est ne serait pas plus mal pour une organisation qui cherche désespérément à se reconstruire.

NBA
LeBron à Ibrahimovic : "Je ne suis pas le gars qu'il faut attaquer" en matière d'engagements
27/02/2021 À 09:25
NBA
Gobert encore avec les étoiles NBA
24/02/2021 À 06:11