Miami fait le break à la suite d’une fin de match controversée

Heat – Bucks : 116-114

NBA
Davis et les Lakers démarrent fort contre les Nuggets
IL Y A 2 HEURES

Miami mène 2-0

Jimmy Butler a fait gagner son équipe au buzzer. Mais sans marquer. Alors qu’il restait à peine 4 secondes à jouer et que les deux formations étaient à égalité 114 partout, l’arrière All-Star a provoqué une faute de Giannis Antetokounmpo sur son ultime tentative. La sirène a retenti au même moment. Conséquence : deux lancers-francs à tirer avec 0 seconde au chronomètre. Butler a marqué les deux et le Heat a décroché une deuxième victoire de suite contre les Bucks (116-114).

Cette dernière action laisse un goût très amer aux joueurs et au coach de Milwaukee. Mais ce n’est pas la seule décision controversée prise par les arbitres hier soir. Quelques secondes avant les lancers décisifs, Khris Middleton obtenait une faute et trois tirs sur la ligne réparatrice pour un coup de sifflet litigieux à l’encontre de Goran Dragic. C’est ainsi qu’il avait pu égaliser à 114 partout alors que Miami menait de trois points.

Dragic, justement, a fini meilleur marqueur de son équipe avec 23 points. 17 pour le jeune Tyler Herro, 15 pour Bam Adebayo et 13 pour Butler. Antetokounmpo a mené les Bucks avec 29 points et 14 rebonds. Le Heat avait attaqué le match par le bon bout en inscrivant 38 points dans le premier quart temps (38-29). Ils étaient encore devant à l’entame du dernier quart temps (90-86) mais les Bucks ont repris le contrôle dès la première possession : deux lancers de Middleton puis un rebond offensif sur sa troisième tentative qui a mené à un panier primé de Kyle Korver. Les joueurs d’Erik Spoelstra n’ont pas paniqué et ils ont répondu un 13-2 pour reprendre 10 longueurs (103-93).

Milwaukee est maintenant dos au mur. Grands favoris pour le titre, premiers à l’Est, Antetokounmpo et ses coéquipiers n’ont presque plus le droit à l’erreur contre une équipe de Miami invaincue depuis le début des playoffs.

Un contre d'Harden qualifie Houston

Rockets – Thunder : 104-102

Houston gagne la série 4-3

Considéré comme l’un des attaquants les plus prolifiques de l’Histoire de la NBA, James Harden a fait la différence…. En défense. Son block décisif sur une dernière tentative à trois-points du surprenant Luguentz Dort, meilleur marqueur de ce Game 7 tendu avec 30 points, a permis aux Rockets de l’emporter de justesse (104-102) et de se qualifier pour le second tour. Le MVP 2018 s’est ainsi racheté après une nouvelle nuit de maladresse. 17 points et 9 passes mais seulement 4 sur 15 aux tirs pour la star des Rockets.

Russell Westbrook a ajouté 20 points mais ce sont surtout les joueurs de devoir des Texans qui ont été très précieux sur cette ultime manche. Robert Covington a marqué 21 points dont un panier primé très important en cours de quatrième quart temps. 21 points également pour Eric Gordon. P.J. Tucker n’a inscrit que 5 unités mais c’est lui qui a donné le dernier avantage aux Rockets (103-102) à un peu plus d’une minute du buzzer en répondant à un panier à trois-points de Shai Gilgeous-Alexander (19 pts). Avant ça, les deux équipes avaient multiplié les tirs ratés et les balles perdues pendant plus de deux minutes. Peut-être asphyxiées par l’enjeu.

Chris Paul s’est donné tout au long de la rencontre, compilant un triple-double au passage (19 pts, 12 rbds, 11 pds) pour épauler Dort. Au final, le Thunder est passé très près de la qualification. Mais ce sont bien les Rockets qui affronteront les Lakers au second tour.

NBA
LeBron vexé par le vote pour le MVP : "Ca m'a fait fait ch... plus que tout"
IL Y A 3 HEURES
NBA
Un doublé pour se consoler : Antetokounmpo sacré MVP
IL Y A 16 HEURES