Très attendue, l’ouverture du marché des transferts a démarré tambour battant. Ce lundi, les insiders américains, Adrian Wojnarowski et Shams Charania en tête, ont annoncé le transfert de Chris Paul vers Phoenix. Le Thunder, lui, récupère Ricky Rubio, Kelly Oubre, Ty Jerome Jalen Lecque ainsi qu’un premier tour de draft 2022 dans l’opération.

Arrivé il y a un an dans l’Oklahoma, Chris Paul quitte donc le Thunder, après une saison seulement. Une année certes, mais qui a permis au Point God de déjouer tous les pronostics en emmenant une nouvelle fois le Thunder en playoffs. A 35 ans, le meneur va donc connaître sa cinquième franchise depuis son arrivée dans la ligue en 2005. Pour le plus grand bonheur des Suns, assurément.

NBA
Noah et la NBA, c'est peut-être bien fini
HIER À 07:01

Les Suns de retour au zénith ?

Invaincus dans la bulle d’Orlando à la fin de l’été et candidats jusqu'au bout pour accrocher le "play-in", les Suns espèrent en effet poursuivre sur leur belle dynamique floridienne avec l’ajout de Chris Paul. Mieux, Phoenix est parvenu à conserver son trio DeAndre Ayton, Mikal Bridges et Devin Booker. Et l’association de CP3 avec ce dernier, qui tournait à 26,6 points de moyenne la saison dernière, sera l’une des clefs de la prochaine saison des hommes de Monty Williams. Le head coach arizonien connait d'ailleurs très bien le meneur, avec qui il a travaillé pendant la saison 2010-2011 à La Nouvelle-Orléans.

DeAndre Ayton et Devin Booker lors de la saison 2019-2020

Crédit: Getty Images

En difficulté depuis de nombreuses années dans la conférence ouest, Phoenix a désormais de solides arguments sur le parquet pour espérer accrocher le "wagon playoffs". De quoi espérer un avenir radieux pour la franchise qui n’a plus connu la joie d’une campagne de playoffs depuis 2010 déjà.

Des tours de draft à la pelle pour OKC ; la reconstruction bat son plein

Du côté du Thunder, le départ de Chris Paul était attendu. L'été dernier, les départs de Russell Westbrook et Paul George avaient déjà sonné comme une toute nouvelle page dans l'Oklahoma. Le trade de CP3 et le probable futur transfert de Dennis Schröder sont la suite quasi-logique de cette dynamique.

Porté par Shai Gilgeous-Alexander et Luguentz Dort, le Thunder, qui a nommé son nouvel entaîneur la semaine passée en la personne de Mark Daigneault, va notamment se reconstruire via la draft. En effet, avec l'acquisition du premier tour 2022 des Suns, "OKC" possède désormais pas moins de dix-sept (!) premiers tours de draft jusqu'en 2027. Une collection qui devrait permettre à Sam Presti, le general manager, de préparer sereinement l'avenir.

Shai Gilgeous-Alexander avant la rencontre entre OKC et Toronto, en décembre 2019

Crédit: Getty Images

Et à l'instar de celle de Chris Paul il y a un, les arrivées de joueurs comme Kelly Oubre Jr et surtout Ricky Rubio devraient, elles, permettre d'apporter de l'expérience à un collectif qui en a encore bien besoin pour continuer à grandir. Et revenir frapper très fort, sans aucun doute.

NBA
Contrat max ou boulet, bonnes affaires : quel est le juste prix d'un joueur NBA ?
26/11/2020 À 15:16
NBA
Le camp d'entraînement avant mieux ? Toupane invité par les Warriors
25/11/2020 À 06:38