Getty Images

Giannis gâche la première du duo Harden-Westbrook, la leçon des Clippers

Giannis gâche la première du duo Harden-Westbrook, la leçon des Clippers

Le 25/10/2019 à 07:28Mis à jour Le 25/10/2019 à 07:30

NBA – Menés par le triple-double de Giannis Antetokounmpo (30 pts, 13 rbds, 11 pds), les Bucks ont attaqué leur saison en prenant le dessus sur les Rockets de James Harden et Russell Westbrook. Débuts plus difficiles pour les Warriors dans leur nouvelle salle. Ils ont été écrasés par les Clippers (122-141), déjà terrifiants après deux matches.

Le joueur : Antetokounmpo déjà en mode MVP

Un duel entre plusieurs lauréats du MVP était organisé à Houston cette nuit. D’un côté, le tenant du titre, Giannis Antetokounmpo. Face à lui, les vainqueurs des deux saisons précédentes, James Harden (2018) et Russell Westbrook (2017). Et la star grecque des Bucks a pris le dessus sur le nouveau duo des Rockets en menant les siens à la victoire (117-111). Le meilleur joueur de l’exercice précédent a tout simplement attaqué cette campagne 2019-2020 avec un triple-double ! 30 points, 13 rebonds et 11 passes décisives au compteur en seulement 28 minutes. En effet, Antetokounmpo a été exclu après avoir écopé d’une sixième faute à un peu plus de cinq minutes de la fin de la partie. Son équipe menait alors de six points après en avoir compté seize de retard à la pause (50-66).

Bien en jambes pour sa première sous la tunique des Rockets, Westbrook (24 pts, 16 rbds et 7 pds) a inscrit quatre points de suite dès la sortie de la superstar des Bucks. Mais Middleton a répliqué avec un trois-points. Sans leur guide, les autres joueurs de Milwaukee ont tenu bon pour repartir avec la victoire. Ce sont donc des débuts ratés pour les Texans, même si la paire Harden-Westbrook a réussi à coexister. Chacun a fait ses statistiques – 19 points, 7 rebonds et 14 passes pour le barbu – mais ils ont manqué de réussite. Notamment Harden, qui a fini à 2 sur 13 aux tirs dont 1 sur 8 à trois-points.

Le match : Les Clippers donnent la leçon aux Warriors

Quintuples finalistes, trois fois champions entre 2015 et 2019, les Warriors rêvaient sans doute d’un meilleur baptême dans leur toute nouvelle salle, le Chase Center de San Francisco. Ils y jouaient leur premier match officiel cette nuit. Et ils ont pris une rouste. Les Clippers se déplaçaient en ville et ils n’ont pas fait de détails en dominant largement Stephen Curry (23 pts) et ses coéquipiers. Une victoire écrasante, 141 à 122. Avec encore une fois un Kawhi Leonard étincelant (21 pts et 9 pds, son record personnel), une défense étouffante et des remplaçants très efficaces. 68 points du banc dont 22 pour Lou Williams.

Ça ne fait que deux matches, certes, mais les Angelenos sont vraiment impressionnants. Ils sont au-dessus du lot des deux côtés du parquet. Ils sont talentueux mais en plus de ça ils se donnent à fond, tout le temps. Même quand ils sont largement devant au score. Le plus fou, c’est qu’ils semblent déjà prêts. Même après seulement deux matches. C’est tout l’inverse pour les Warriors, clairement en rodage. Steve Kerr va devoir rapidement trouver une solution pour intégrer toutes les nouvelles têtes à Golden State. Parce qu’à l’Ouest, la course aux playoffs débute dès le premier soir.

La performance : Trae Young se balade contre Detroit

Même après plusieurs mois sans aucun match officiel, la réalité est toujours la même pour Trae Young : il progresse à chaque fois qu’il met le pied sur un parquet. Cette nuit, les Pistons en ont fait les frais. Le jeune meneur des Hawks a planté 38 points à 11 sur 21 aux tirs tout en ajoutant 7 rebonds et 9 passes. Dans son sillage, Atlanta l’a emporté (117-100) contre une équipe de Detroit qui avait déjà joué la veille. Le jeune homme se sent de plus en plus à l’aise, selon ses propres mots. Et c’est une très mauvaise nouvelle pour la NBA, qui peut doucement, tout doucement, commencer à craindre des Hawks qui seront sans doute vraiment intéressants dans deux ou trois ans, en plus d'être éventuellement l'une des belles surprises de la saison.

L’ancien : Vince Carter le dernier dinosaure

En faisant son entrée en jeu dans le troisième quart temps pour Atlanta, Vince Carter est devenu cette nuit le premier joueur de l’Histoire de la NBA à avoir disputé une rencontre sur quatre décennies différentes. Drafté en 1998, l’ancien All-Star de 42 ans prendra sa retraite à la fin de la saison.

Tous les scores

Pistons - Hawks : 100-117
Rockets - Bucks : 111-117
Warriors - Clippers : 122-141

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0