LeBron James est fâché. La superstar des Lakers a beau avoir déjà été quatre fois meilleur joueur de la saison en NBA, il a n'a pas apprécié le vote qui a plébiscité Giannis Antetokounmpo pour le titre de MVP à ses dépens, vendredi.

"Sur 101 votes, 16 m'ont placé en première position. Ca m'a fait fait ch... plus que tout", a-t-il confié au sortir d'un bonne soirée pourtant, puisqu'elle a coïncidé avec une première victoire contre Denver en finale de conférence Ouest (126-114). "J'ai terminé à plusieurs reprises deuxième dans ma carrière, que ce soit en championnat (6 finales perdues) et maintenant quatre fois pour le titre de MVP. Je n'ai jamais demandé qu'on me les donne. J'ai toujours dit que je voulais m'améliorer chaque jour et que ça se ferait. Mais certaines choses sont hors de mon contrôle. Donc je suis énervé", a-t-il ajouté.

NBA
Davis et les Lakers démarrent fort contre les Nuggets
19/09/2020 À 06:13

Plus tôt, il avait appris que le trophée de MVP de la saison régulière, prenant en compte les performances individuelles jusqu'au 11 mars, date de l'interruption du championnat à cause du coronavirus, avait été attribué à Antetokounmpo (Milwaukee). De façon assez écrasante puisque l'ailier grec s'est succédé à lui-même au palmarès en recueillant 85 voix pour la 1re place.

Bataille de chiffres avec Giannis

Si James a tenu à affirmer qu'il ne "contestait en rien la grande saison" de son jeune rival, il a estimé que l'écart les séparant n'était pas représentatif de la façon dont la saison s'est déroulée. En terme de chiffres, puisque cette donnée est essentielle dans le choix des journalistes votants, Antetokounmpo a compilé 29,5 points, 13,6 rebonds et 5,6 passes, quand James, quadruple MVP (2009, 2010, 2012 et 2013) a cumulé 25,3 points, 7,8 rebonds, et 10,2 passes.

"Je ne vais pas commencer à dire quels critères devraient être retenus ou ce qu'ils sont, cela a tellement changé depuis que je suis dans la ligue... Parfois c'est le meilleur joueur de la meilleur équipe, parfois c'est le gars avec les meilleures statistiques...", a-t-il dit. "Mais je ne sais pas à quel point, on regarde vraiment le basket là, ou si on est dans un mode narratif, dans un récit", a-t-il encore ajouté, induisant sans aller plus loin que le choix ait pu reposer sur d'autres ressorts que celui du jeu.

LeBron James et Giannis Antetokounmpo lors de Milwaukee - Los Angeles Lakers en NBA le 19 décembre 2019

Crédit: Getty Images

NBA
Reprise à Noël, innovations possibles et fin avant les Jeux : la NBA avance pour la saison 2020-21
IL Y A 14 HEURES
NBA
Comment le prodige Doncic peut passer un cap
IL Y A UN JOUR