La NBA arrivera-t-elle sans dommages jusqu'au 30 juillet, date à laquelle elle est censée reprendre sa saison régulière ? Le doute plane encore et les récents nombreux tests positifs au Covid-19 laissent craindre le pire. Avec l'arrivée des joueurs et des staffs dans la bulle de Disney World à Orlando, la ligue espère ne plus avoir à traiter de nouveaux cas. Via un document de plus de cent pages, elle a en tout cas fait passer les consignes sanitaires à respecter pour éviter tout problème. Dans ce protocole, certaines règles font parler.

"Le ping pong, c’est ridicule pour être honnête. On ne peut pas faire ça, mais on peut se battre pour le ballon sur le terrain ? Cette partie n’a aucun sens". Dans une interview à ESPN, DeMar DeRozan, arrière-ailier des San Antonio Spurs, a pointé du doigt la règle qui a le plus fait jaser. Pendant l'intégralité de leur présence dans la bulle, les joueurs ont le droit de jouer au ping-pong… en simple.

NBA
Crawford et Beasley au renfort de Nets décimés
10/07/2020 À 05:14

DeMar DeRozan et LaMarcus Aldridge (San Antonio Spurs) les yeux dans le vague sur le banc

Crédit: Getty Images

Le double est banni pour que les joueurs conservent une distance physique minimale. Et DeRozan de rappeler que pendant les matches, et même les entraînements, tout le monde sera bien plus près que lors d'une banale partie de tennis de table. "J’ai survolé dix lignes du document et je l’ai fermé ensuite parce que ça devenait frustrant et écrasant à un certain point", a-t-il poursuivi. Autre point qui a fait sourire, l'obligation d'utiliser un jeu de cartes neuf à chaque nouvelle partie. Enfin, un parcours de golf est à disposition mais les participants devront porter leurs clubs eux-mêmes, la présence d'un caddie étant interdite.

Le sujet toujours ouvert du personnel

Dans la bulle d'Orlando, où les équipes arrivent au compte-gouttes depuis plusieurs jours, chaque personne commence par être confinée dans sa chambre pendant 48 heures. A travers les réseaux sociaux, Evan Fournier a déjà partagé quelques images de sa chambre et admis que l'ennui était là. L'arrière du Magic a hâte que les entraînements commencent. En attendant, il doit porter une bague au doigt, censée prévenir en cas de symptômes du Covid-19. Une autre mesure d'un ensemble strict qui va très largement limiter la liberté des joueurs pendant l'intégralité de leur séjour à Orlando. Un ensemble censé garantir la sécurité sanitaire de tous mais là aussi, il existe des aberrations.

Ainsi, les joueurs ne pourront pas voir les équipes résidents dans d'autres hôtels et ne pourront donc logiquement pas sortir de la bulle. Une interdiction qui ne s'applique pas au personnel de Disney World qui regagnera son domicile après le travail. La bulle ne sera donc pas si hermétique que ça. Dans un état sujet à une recrudescence des cas de coronavirus, ce sujet inquiète. Ce n'est plus qu'une question d'heures avant que l'ensemble des participants à la reprise soit à Orlando. Ne restera plus à la NBA qu'à attendre de voir si sa bulle est si sûre que prévue et si elle permet la tenue de la fin de saison dans de bonnes conditions.

NBA
Les Celtics se donnent de l'air
IL Y A 11 HEURES
NBA
Antetokounmpo, MVP logique à l'avenir incertain
HIER À 08:57