Pour la langue de bois, on repassera. Joel Embiid n'a pas réussi à porter les siens jusqu'aux finales de conférence - pour la cinquième fois en cinq campagnes de playoffs - et il attendait plus de son bras droit pour y parvenir. Le pivot camerounais des Sixers a évoqué le rôle de James Harden au sein de son équipe, en conférence de presse jeudi soir, après la défaite éliminatoire de Philadelphie sur son parquet face au Heat (90-99).
"Depuis que nous l'avons recruté (en cours d'année, NDLR) tout le monde s'attendait au James Harden des Rockets (sic), mais ce n'est plus ce qu'il est", a déclaré Embiid concernant la propension que son coéquipier avait à réaliser des cartons, lorsqu'il jouait à Houston (2012-2021). "Il est plutôt un playmaker", regrette en partie le franchise player de Philadelphie, qui avait déjà appelé de ses vœux le retour d'un Harden agressif au "scoring" lors du premier tour.

Joel Embiid et James Harden tournent le dos aux playoffs NBA 2022

Crédit: Getty Images

NBA
Coup dur pour les Sixers : Embiid blessé au visage
30/04/2022 À 06:17

0 point pour Harden après la mi-temps

Jeudi soir, alors que "Philly" était dos au mur en demi-finale de la Conférence Est de ces playoffs NBA, le MVP de la saison régulière 2018 n'a même pas essayé d'endosser le costume de super-héros. Ne pas forcer est une chose. Rentrer dans la peau d'un meneur gestionnaire quelconque en est une autre. Harden n'a inscrit que 11 points, dont… aucun après la pause.
Pas le moindre lancer provoqué en 43 minutes, 4 ballons perdus, un score de -16 lorsqu'il était sur le parquet : malgré 9 passes décisives, le "Barbu" n'a pas assez pesé (positivement) pour éviter à Philadelphie la sortie de route. Embiid n'a pas survolé la rencontre non plus : 20 points, mais à 7/24, assortis de 12 rebonds. Blessé à un doigt et au visage, il a encore raté un rendez-vous avec la gloire, avec l'impression de ne pas pouvoir donner sa pleine mesure.

Butler ? "Je ne sais toujours pas pourquoi on l'a laissé partir"

Les Sixers version Embiid ont tutoyé la vérité une fois. C'était il y a trois ans, Kawhi Leonard et les Raptors les avaient écartés de leur route vers le sacre, de haute lutte, au prix d'un buzzer beater entré à la postérité… et Jimmy Butler était alors un joueur de Philadelphie. Depuis, c'est à Miami qu'il brille, et ce jeudi il a été l'homme du match : 32 points, 8 rebonds. Il est même l'homme de la série, remportée 4-2 par le Heat.
Son ex-coéquipier lui a rendu hommage, dans un élan de nostalgie teinté d'amertume. "Je suis heureux pour lui (…) Je ne sais toujours pas pourquoi on l'a laissé partir", a déploré Embiid au sujet de l'ancien arrière des Bulls. De quoi ajouter au sentiment que le pivot calibre MVP - qui a échoué à obtenir cette distinction, devancé par Nikola Jokic - doute des capacités de James Harden à déployer autant d'énergie que Butler dans les joutes de playoffs.
Un autre homme suscite des doutes depuis quelques saisons : Doc Rivers. Le coach de la franchise de Pennsylvanie a été questionné sur l'aspect éjectable du siège sur lequel il est installé. "Je ne m'inquiète pas pour mon travail. Je pense que je fais un travail formidable et si vous ne le pensez pas, vous pouvez l'écrire, a-t-il rétorqué. (…) Devriez-vous perdre votre travail chaque fois que vous vous trompez ? Non, c'est la même chose." L'intersaison promet à Philadelphie.

Joel Embiid et Jimmy Buter ne portent plus le même maillot

Crédit: Getty Images

NBA
"Ne faites pas faute et voyons si vous pouvez défendre sur eux"
15/04/2022 À 07:27
NBA
Antetokounmpo fait la loi face à Embiid, les Lakers s'enfoncent
30/03/2022 À 05:25