C'est un nouveau coup de massue que vient de prendre Sekou Doumbouya. Ce mercredi, les Los Angeles Lakers ont décidé de mettre un terme à leur collaboration avec l'ancien Poitevin, la faute à une nouvelle blessure à la jambe droite, comme l'a notamment révélé Shams Charania, l'insider de The Athletic.
Conscients du potentiel du joueur, les Los Angeles Lakers pensaient pourtant avoir flairé la bonne affaire en signant le Tricolore en "two-way contract" il y a quelques semaines. Les Angelinos voyaient d'un bon œil la perspective de le faire jouer avec les South Bay Lakers, en G-League, et lui donner des minutes avec LeBron James et consorts en cas de belles performances.
NBA
Pourquoi les Warriors ne battront pas leur record de 73 victoires
IL Y A 6 HEURES
Mais le nouveau coup d'arrêt de Doumbouya a visiblement été celui de trop pour les Californiens qui ont décidé de miser sur l'arrière Chaundee Brown, un joueur non-drafté en 2021, mais prêt et affûté physiquement pour naviguer entre la G-League (ndlr, l'antichambre de la NBA) et la grande ligue. Pas épargnés par les blessures depuis le début de saison, les Angelinos ont fait le choix de la rationalité et ainsi de s'appuyer sur une force vive rapidement, comme l'a expliqué Ramona Shelburne, la journaliste d'ESPN.

Coupé à trois reprises en trois mois

Des éclairs et puis peu de choses, ou presque. Entre contre-performances et blessures à répétition, le Français est décidément à la peine depuis ses débuts NBA. Débarqué dans la grande ligue en 2019 avec beaucoup de promesses, Sekou Doumbouya semble y traîner son spleen depuis. Malgré quelques belles sorties sous le maillot des Pistons lors de ses premiers mois, le quinzième choix de la cuvée 2019 n'est pas parvenu à enchaîner. Et se voit "trimballé" de franchise en franchise depuis son départ du Michigan en septembre 2021.
Car depuis septembre et la fin de son aventure avec Detroit, équipe avec laquelle il avait pourtant disputé la traditionnelle Summer League en août avant de se blesser, l'ailier a posé ses valises aux Nets, aux Rockets et aux Lakers, tout ça en moins de trois mois. Et aucune de ces franchises n'a visiblement voulu donner sa chance sur la durée au natif de Conakry, pénalisé par ses pépins physiques en pagaille.

Sekou Doumbouya lors du media day des Brooklyn Nets en septembre 2021

Crédit: Getty Images

Un avenir en pointillés

Il y a une semaine, on pensait le Tricolore enfin lancé après sa belle performance face à Portland malgré la défaite des Lakers (10 points, 4 rebonds et 2 interceptions en huit minutes sur le parquet). Malheureusement, cette énième blessure est venue couper cet élan et a rebattu les cartes, poussant les Los Angeles Lakers à se séparer de leur Frenchie.
Mais alors, quel avenir pour Doumbouya ? Il est très difficile de connaître la valeur actuelle du joueur et surtout les intérêts d'éventuelles franchises pour ce dernier. Les perspectives d'un nouveau challenge en NBA sont encore floues et incertaines, et il faudra patienter avant de revoir l'ailier français sur les parquets. Le numéro 15 de la draft 2019 est bourré de talent, mais devra se soigner et retrouver sa forme avant de pouvoir rebondir. Si aucune offre de la grande ligue ne parvenait sur la table, l'ancien joueur du CSP Limoges pourrait se tourner vers un retour en Europe voire dans le championnat français, même si cette option n'est pas encore à l'ordre du jour. Affaire à suivre.

MVP, champion, déception… Nos pronostics pour la saison

NBA
Gobert encore dominant, le Jazz écrasant
IL Y A 10 HEURES
NBA
Curry se fâche, LeBron se venge
HIER À 06:04