Bucks – Bulls : 93-86

Milwaukee mène la série 1-0
Il paraît que la défense fait gagner des titres. Les Bucks en savent quelque chose. Champions l’an dernier, en s’appuyant notamment sur les qualités athlétiques et défensives de leurs meilleurs joueurs, les hommes de Mike Budenholzer ont cette capacité à étouffer leurs adversaires. Les Bulls en ont fait les frais dès l’ouverture de la série du premier tour entre les deux équipes. Milwaukee l’a emporté en limitant Chicago à 86 points (93-86). La note la plus légère encaissée par les Bucks cette saison. Et pourtant, Giannis Antetokounmpo (27 points et 16 rebonds) et ses coéquipiers se sont tout de même fait peur.
NBA
La réunion secrète : Durant aurait discuté d'un retour avec les stars des Warriors
IL Y A 32 MINUTES
La franchise du Wisconsin a attaqué la partie en trombe pour prendre rapidement 16 points d’avance (32-16). Un écart que les Bucks n’ont pas su tenir, la faute à des joueurs peu inspirés offensivement. Khris Middleton et Jrue Holiday, les lieutenants de Giannis, ont fini à 10 sur 29 au tir en cumulé. Mais les Bulls ont encore plus souffert. Seulement 32% de réussite pour les joueurs de Billy Donovan, dont 18% à trois-points. Leur star DeMar DeRozan a terminé avec maigre 6 sur 25. Une maladresse qui a coûté cher dans le quatrième quart-temps, quand Chicago n’a converti que 6 de ses 28 tentatives (1 sur 12 derrière l’arc). Les Bucks ont alors passé un 8-0 pour reprendre l’avantage perdu (85-78). Mais là encore, ils n’ont pas su tenir cet écart.
Nikola Vucevic (24 points et 17 rebonds) et compagnie sont revenus à une petite longueur (87-86). Mais pas plus. C’est bien Milwaukee qui repart avec la victoire. "On se doit de gagner les matches moches, a fait remarquer Jrue Holiday. C’était le cas ce soir." Effectivement, c’est tout ce qui compte pour les Bucks. La compétition est encore longue. Donc pour la manière, on verra plus tard.

Suns – Pelicans : 110-99

Phoenix mène la série 1-0
Avec Chris Paul, c’est souvent la même routine : il distribue la balle à tous ses coéquipiers pendant trois quart-temps. Puis, une fois dans les dernières minutes, le money time, il prend la responsabilité d’achever lui-même ses adversaires. Notamment si le match est serré. Les Suns ont eu beau dominer la première moitié du match contre les Pelicans, en prenant notamment 19 points d’avance (53-34), ils ont tout de même été obligés de jouer jusqu’au bout. En effet, leurs adversaires ont fait le forcing sur le tard. Puis CP3 est passé par là pour calmer tout le monde et offrir une première victoire aux finalistes en titre (110-99).
Le vétéran a inscrit 19 de ses 30 points dans les 12 dernières minutes. Un récital exceptionnel avec un enchaînement de paniers primés. Les Pelicans étaient revenus à 7 longueurs (80-73) au moment où Paul a décidé de prendre le match à son compte. Il a marqué 17 des 19 points inscrits par les Suns en l’espace de 5 minutes. Les 5 minutes les plus décisives de la rencontre puisque l’écart est alors remonté à 14 points en faveur de la franchise de l’Arizona (99-85). Elle n’a plus été rejointe ensuite. Paul a aussi ajouté 7 rebonds, 10 passes décisives et 3 interceptions. Son coéquipier Devin Booker a marqué 25 points, assortis de 8 passes. En face, à noter les 25 points pour CJ McCollum et les 25 rebonds pour Jonas Valanciunas.
NBA
Gobert vise les sommets avec Minnesota : "Le titre, c'est l'objectif"
HIER À 07:19
NBA
Gobert à Minnesota : un trade, cinq questions
01/07/2022 À 22:39