La sale série : Les Lakers encore battus

Il fallait remonter à l'exercice 2015-2016, la dernière jouée par l'idole Kobe Bryant, pour voir les Lakers, revenus au sommet en 2020 en remportant leur 17e titre de champion, présenter pareil bilan (0-5). Voilà LeBron James - qui n'avait pas connu pareille entame négative depuis son année de rookie avec Cleveland en 2003 - et ses coéquipiers plus qu'à deux revers du record en la matière du club, datant de 1957, quand l'équipe alors basée à Minneapolis, avant de déménager en Californie en 1960, avait commencé sa saison avec un 0-7.
NBA
VIDÉO - Le tir de la gagne sous le nez de LeBron : jour de gloire pour le rookie Nembhard
29/11/2022 À 06:58
En l'absence préjudiciable d'Anthony Davis, touché aux lombaires, et avec Russell Westbrook, remplaçant au coup d'envoi mais qui n'a pas ménagé ses efforts ensuite (18 pts, 8 rbds), "LBJ" a encore fait ce qu'il a pu (28 pts, 7 rbds, 5 passes, 4 interceptions), sans parvenir à changer l'issue de la rencontre.
Car ses Lakers ont perdu trop de ballons (22 contre 10), tombés sur des Timberwolves plus armés collectivement, à l'image de Rudy Gobert, impérial à l'intérieur (22 pts, 21 rbds, 2 contres), d'Anthony Edwards (29 pts) et de Karl-Anthony Towns (21 pts, 8 rbds, 7 passes).

LeBron James, en crise avec les Lakers

Crédit: Getty Images

Le vainqueur, le vaincu : Milwaukee, Boston, destin opposés

Dans un élan contraire, Milwaukee, qui succéda aux Lakers sur le trône de la NBA en 2021, a maîtrisé sans difficulté les Knicks (119-108), en dépit d'une adresse médiocre (aucune des deux équipes n'a shooté à 40%), mais en s'appuyant sur son double MVP (2019, 2020) Giannis Antetokounmpo, proche du triple-double (30 pts, 14 rbds, 9 passes).
Boston, finaliste malheureux en juin face aux Warriors, s'est fait surprendre sur son parquet par les Cavaliers, vainqueurs après prolongation (132-123), portés par un duo Donovan Mitchell/Caris LeVert, à 41 points chacun, plus prolifique que le tandem Jayson Tatum/Jaylen Brown et leurs 32 points chacun apportés aux Celtics.

Le joueur : Maxey au max

La grosse performance individuelle du soir est venue de Tyrese Maxey, qui a planté 44 points (record personnel) à 9/12 derrière l'arc (8 rbds) lors du succès de Philadelphie (112-90) à Toronto. Le tout en l'absence de Joel Embiid, touché à un genou, et avec James Harden en mode sommeil (11 pts). De quoi donner de l'air au coach Doc Rivers, sous le feu des critiques après un début de saison médiocre (quatre revers en six matches).

Les autres résultats :

A Phoenix, les Suns ont facilement disposé des Pelicans (124-111), grâce notamment au match solide de Mikal Bridges (27 pts).
Portland, même privé de Damian Lillard, blessé à un mollet, en a fait de même face aux Rockets (125-111). Un cinquième succès en six rencontres dû à Anfernee Simmons (30 pts) et à Jusuf Nurkic (27 pts, 15 rbds).
A Atlanta, Trae Young (36 pts à 12/20, 12 passes) et Cade Cunningham (35 pts, 9 rbds, 8 passes) se sont livrés un superbe duel de meneurs, mais les Hawks, bien plus armés collectivement et adroits (56,7% de réussite), ont largement battu les Pistons (136-112). Dejountay Murray (26 pts) et le banc (53 pts) ont ainsi largement contribué à leur succès.
Enfin, les Spurs du coach vétéran Gregg Popovich ont eux confirmé leur surprenant début de saison positif, avec une victoire (129-124) aux dépens des Bulls, où DeMar DeRozan (33 pts) est devenu le 50e joueur de l'histoire de la NBA à dépasser la barre des 20.000 points.

2,43m d'envergure : Wembanyama, le phénomène qui fait rêver la NBA

NBA
Le King LeBron est bien de retour, les Lakers enchaînent
27/11/2022 À 07:41
NBA
James et les Lakers victorieux dans la douleur, les Bucks renversent les Cavs
26/11/2022 À 07:35