Panoramic

Limoges s'incline contre Pau, Petro pense à Rupert

Limoges s'incline contre Pau, Petro pense à Rupert

Le 25/02/2014 à 23:48Mis à jour Le 26/02/2014 à 00:22

Les Palois sont venus à bout des Limougeauds sur le score de 83-74, les empêchant de devenir seuls leaders de la Pro A. Une défaite à 1200€ car dans le même temps, le pivot Johan Petro fait un don à la fondation Rupert du nom de son ancien coéquipier disparu en 2013.

Pau-Orthez a infligé une grosse claque à Limoges (83-74), en l'empêchant de devenir seul leader au terme d'un match complètement maîtrisé, mardi lors de la 20e journée de ProA. Avec ce match censé rappeler les affrontements épiques des années 80 et 90, le CSP avait l'opportunité de prendre seul la tête du classement de ProA, ce qui ne lui était plus arrivé depuis son dernier titre de champion de France en 2000. Mais son vieux rival palois lui a coupé l'herbe sous le pied, en faisant preuve de beaucoup de talent et de caractère pour réduire au silence la salle de Beaublanc.

Avec la défaite des Limougeauds, un regroupement général s'opère en tête du classement, cinq équipes (Limoges, Dijon, Le Mans, Orléans, et Strasbourg) se partageant la première place. Derrière, les écarts sont minimes. Pau-Orthez, 11e, ne compte que trois victoires de moins que les leaders et est plus que jamais en course pour les play-offs. Souvent inconstant cette saison, le CSP a montré son plus mauvais visage, comme pris par l'enjeu. En panne d'adresse, les Limougeauds n'ont pas pu compenser par leur collectif, se montrant souvent trop individualistes et manquant étrangement d'agressivité en défense.

Le CSP en panne d'adresse

Pau-Orthez a joué crânement sa chance, bénéficiant d'abord d'une phénoménale adresse à trois points (7 tirs primés inscrits dans le premier quart-temps, 12 sur 26 au total) pour creuser l'écart. Avec un Michael Thompson (21 points) auteur de quelques tirs improbables, les Palois menaient de 5 points à la pause (43-38). Après s'être appuyés sur leur adresse extérieure, les Béarnais ont changé leur fusil d'épaule en seconde période, en servant plus souvent Ahmad Nivins (17 pts) au pivot. Malgré les efforts de Taurean Green (23 pts), Limoges n'a jamais réussi à emballer le match. Au contraire, c'est un tir à 9 mètres de Rémi Lesca, un pur Landais hué par le public limougeaud sur chaque possession de balle, qui enflammait le banc palois (71-54, 33e). De manière étonnante, le CSP paraissait ensuite très tôt renoncer, ne prenant même pas la peine de presser les Palois dans les dernières minutes pour espérer un impossible miracle.

En marge de la rencontre, le nouveau pivot de Limoges (et ancien joueur NBA) Johan Petro a souhaité faire un geste à la mémoire de Thierry Rupert son ancien coéquipier du côté de Pau-Orthez (saison 2004/2005). Pour chaque panier à 3 points inscrits par le CSP, l'intérieur champion d'Europe a promis de verser 200 euros à la fondation Elham Rupert, du nom de la veuve de l'ancien international. L'ancien international français, Thierry Rupert est décédé le 10 février 2013 après avoir passé de longs mois dans le coma suite à un accident cardiaque, avec 6 paniers primés inscrits par son équipe, Johan Petro fera donc un don de 1200€ à la fondation. Une belle manière de rendre la défaite moins amère.

LIMOGES - PAU-ORTHEZ : 74-83 (21-27, 17-16, 14-22, 22-18)

Limoges: 29 paniers (dont 6 sur 18 à trois points) sur 70 tirs - 10 lancers francs sur 16 tentés - 36 rebonds - 16 passes décisives - 9 balles perdues - 17 fautes personnelles.

Marqueurs: Acker (12), Green (23), Boungou Colo (7), Moerman (10), Reynolds (5), Gomis (1), Petro (6), Zerbo (6), Edwards (4).

Pau-Orthez: 29 paniers (dont 12 sur 26 à trois points) sur 60 tirs - 13 lancers francs sur 16 tentés - 39 rebonds - 13 passes décisives - 14 balles perdues - 18 fautes personnelles.

Marqueurs: Thompson (21), Morency (6), Driss (8), Strawberry (14), Lesca (6), Martin (3), Nikolov (6), Nivins (17), Sylla (2).

0
0