Vivement la suite ! Malgré le faible temps de jeu de ses cadres et l’heure très matinale à Tokyo, l’équipe de France de basket a facilement dominé une équipe d’Iran dépassée et déjà assurée de quitter le tournoi olympique (79-62). Très en jambes, Thomas Heurtel (16 points) a porté l'attaque de Vincent Collet. Avec cette troisième victoire lors de cette phase de groupe, les Bleus ont fait le plein de confiance avant d’attaquer leur quart de finale ce mardi, dont ils seront logiquement les grands favoris.

Heurtel mène l’attaque

Tokyo 2020
Ayayi Vukosavljevic a joué les JO enceinte : "Ma plus belle médaille était gardée bien au chaud"
11/08/2021 À 14:15
Une véritable balade de santé. Après un petit moment d’ajustement pour contrer la zone iranienne avec deux banderilles à trois points de Yabusele et Batum pour prendre sept longueurs d’avance (14-7), les Bleus ont déroulé. Sans forcer face à une équipe d’Iran d’ores et déjà éliminée, les joueurs de Vincent Collet ont facilement gardé leurs deux possessions d’avance au terme d’un premier quart temps maîtrisé sans qu’Evan Fournier n’ait eu à mettre le moindre panier (22-17).
Assuré de voir ses Bleus terminer à la première place du groupe A après leurs victoires face aux Etats-Unis et à la République Tchèque, Vincent Collet a logiquement décidé de faire tourner son effectif afin d’impliquer tous ses joueurs en plus d’éviter de tirer sur la corde des habituels titulaires. Et à ce petit jeu-là, c’est Thomas Heurtel qui a tiré son épingle du jeu, prenant ses responsabilités en attaque avec 12 points à 5/5 aux tirs après 15 minutes de jeu (37-21). Dans sa foulée, les Tricolores sont rentrés aux vestiaires avec 19 points d’avance (46-27), après fait vivre un enfer aux coéquipiers d’Hamed Haddadi (18 pts, 12 rebonds), unique Iranien de l’histoire à avoir foulé les parquets de NBA.
Premium
BASKETBALL

Iran - France

01:53:03

Replay

Place aux quarts

Lors du troisième quart temps, le moins que l’on puisse dire est que les Bleus ont levé le pied. Le match déjà en mains, les joueurs de Vincent Collet se sont contentés de jouer en marchant et de relancer Frank Ntilikina, jusque-là trop juste physiquement, au lieu d’appuyer sur la tête de leurs adversaires. Résultat : l’Iran a grappillé des points, se remettant presque dans le match avant d’entamer les dix dernières minutes de jeu (47-62).
Revenus un temps à 12 petites longueurs, les Iraniens ont bien cru pouvoir profiter de l’attentisme de l’équipe de France, mais c’était sans compter l’ultime coup d’accélérateur de Timothée Luwawu-Cabarrot (12 points) et Vincent Poirier (10 points), qui ont définitivement validé cette troisième victoire qui avait pourtant tout du match piège (79-62). Les Bleus, naturels prétendants au podium olympique étant donné leur niveau de jeu depuis le début de la compétition, ont désormais trois jours pour préparer leur quart de finale, où ils seront attendus au tournant.
Tokyo 2020
Cinq médailles d'or chacune : Bird et Taurasi dans la légende olympique
08/08/2021 À 05:25
Tokyo 2020
Les Etats-Unis font (encore) coup double
08/08/2021 À 03:59