La fête ne pouvait pas mieux se terminer pour l'équipe de France ! Pour la dernière course de la semaine au Grand-Bornand, devant plus de 20 000 spectateurs, les Bleus ont fait le doublé sur une mass start qui restera dans la légende. Auteur d'une course d'anthologie, seul en tête dès le 2e tour, Emilien Jacquelin s'est imposé avec le drapeau tricolore à la main, trois secondes devant Quentin Fillon-Maillet, qui pouvait également brandir le poing.
Comble du bonheur pour le biathlon français, il n'y a plus un mais deux de ses représentants en tête du classement général. Jacquelin (1er, 371 pts) et Fillon-Maillet (2e, 369 pts) planent désormais ensemble sur la Coupe du monde. Pour les Bleus, c'est Noël avant l'heure.
Annecy-Le Grand Bornand
"C’était plus une victoire face à moi-même" : Jacquelin raconte son grand jour au Grand-Bornand
01/01/2022 À 23:38

Le panache de Jacquelin, le retour de Fillon Maillet

Mais quelle mouche a piqué Emilien Jacquelin ? Sans doute celle de la frustration, de la revanche à prendre, au lendemain d'une poursuite qui lui a laissé des regrets immenses. L'Isérois avait laissé passer une opportunité en or de prendre le dossard jaune en manquant la moitié de ses cibles sur le tir debout. L'orgueil était méchamment piqué. Et Jacquelin a réagi en champion. Après un premier tir parfait, le double champion du monde en titre de la poursuite, également cycliste dans ses jeunes années, a attaqué sur la piste tel un grimpeur sur un col du Tour de France.

Jacquelin raconte l'attaque qui a tout décanté : "J'avais prévu de dynamiter la course"

Il fallait avoir la caisse et une sacrée dose de panache pour se lancer dans une aventure pareille. L'écart a rapidement dépassé la barre des 10 secondes sur la meute des poursuivants. Il est resté au-delà à l'issue du deuxième tir couché, encore parfait. Tout était à refaire après le 3e tir, le premier debout, marqué par une faute du Français, la seule de sa journée. Mais Jacquelin avait encore de la ressource. Felix Leitner, sorti dans ses skis, a dû se résoudre à le laisser filer dans le 4e tour.
Lorsque le (futur) nouveau dossard jaune s'est présenté pour le tir debout, il avait ainsi 7" d'avance sur l'Autrichien et un groupe de contre mené par Fillon Maillet, revenu de nulle part après deux fautes sur ses tirs couchés.

"Emilien a fait du Jacquelin !" : Un dernier tir "mitraillette" et Jacquelin a parachevé son oeuvre

Première victoire en coupe du monde pour Jacquelin

Emilien a alors fait du Jacquelin. Un tir mitraillette. Avec un 5 sur 5 à la clé. De quoi lui donner un peu d'air pour le dernier tour, abordé avec 11" et 12" d'avance sur Leitner et Fillon Maillet. Jacquelin n'a ensuite pas craqué dans le dernier tour. Et il a pu savourer son premier succès en Coupe du monde - eh oui, ses deux seules victoires avaient été glanés aux Mondiaux - en agitant un drapeau tricolore dans la dernière ligne droite.
Derrière, comme il sait si bien le faire, "le Morbac" Fillon Maillet s'est arracé pour déposer Leitner et signer son 4e podium de l'hiver, au lendemain de sa victoire lors de la poursuite. Tarjei Boe s'est classé troisième, sur ses talons. "QFM" perd le maillot de leader au profit de son compatriote, qui va pouvoir le garder au chaud durant les fêtes. Mais pas le sourire.
Car au général, un petit trou commence à se créer derrière les deux Tricolores. Jacquelin possède donc 2 points d'avance sur Fillon-Maillet et 24 sur Vetle Christiansen. Deuxième avant la mass start, Sebastian Samuelsson recule au 4e rang à 27 points. Le Suédois s'est contenté de la 9e place ce dimanche en raison de quatre fautes au tir. Vraiment, tout a souri aux Bleus pour leur dernière course à domicile.

Cocorico : l'arrivée victorieuse de Jacquelin, devant Fillon Maillet

Annecy-Le Grand Bornand
"J'étais tellement focalisé sur ce maillot jaune…" : Jacquelin, l'obsession devenue conséquence
19/12/2021 À 16:14
Annecy-Le Grand Bornand
Cocorico : l'arrivée victorieuse de Jacquelin, devant Fillon Maillet
19/12/2021 À 15:34