Getty Images

Quentin Fillon Maillet, treize heureux

Fillon Maillet, treize heureux

Le 27/01/2019 à 19:39Mis à jour Le 27/01/2019 à 19:46

ANTERSELVA – Le treizième podium a été le bon. Quentin Fillon Maillet a remporté sa première course individuelle en Coupe du monde, ce dimanche en Italie. Il a gagné son duel face au dossard jaune, Johannes Boe, pour s'adjuger la mass start, son épreuve fétiche. "J'avais les jambes" pour répondre l'attaque de Boe, a déclaré Fillon Maillet, par ailleurs parfait au tir, après la course.

Quentin Fillon Maillet aime la confrontation. Spécialiste des poursuites et des mass start, il s'illustre mieux "à la bagarre" que contre le chrono. Il a été à la fois servi et fidèle à sa réputation, ce dimanche à Anterselva. Lorsque Johannes Boe, incontestable leader du classement général, a accéléré dans le troisième tour de circuit, Fillon Maillet a été le seul à répondre. "J'avais les jambes pour le suivre donc je me suis dit : 'il faut que je me mette dans ses skis, parce que derrière cela va sûrement casser'", a-t-il déclaré après la course, au micro de la chaîne L'Equipe. Cela a cassé, et plus personne n'a revu Fillon Maillet, qui est allé décrocher le premier succès individuel de sa carrière.

Quentin Fillon Maillet n'a donc pas seulement suivi Johannes Boe, finalement 2e. Il l'a relayé sur la piste puis l'a dominé face aux cibles (20/20 contre 18/20). Il est allé au-delà de son habituelle capacité à s'accrocher – qui lui vaut le surnom de "morbac" – prenant les responsabilités inhérentes à son statut cette saison. Dauphin du Norvégien au classement de la spécialité, il était monté sur le podium des deux premières mass start de la saison (2e, puis 3e de courses remportées par Boe). Il a couru en challenger numéro 1, pas en candidat à un énième podium. Et cela a payé.

Vidéo - Un duel au sommet pour une grande première : Fillon Maillet s'est offert le scalp de Boe

01:49

Un sprint décevant mais annonciateur

"Avant aujourd'hui j'avais douze podiums (cinq en mass start, cinq en poursuite, un en individuel et un en sprint, ndlr) et aucune victoire, c'était la ligne qui me manquait. Le faire ici avec un beau public, c'est magnifique", s'est félicité Fillon Maillet, sur son nuage en zone mixte. Un nuage qu'il tutoyait depuis quelques semaines et dont il s'est approché sur le site d'Anterselva (1600 mètres d'altitude), dès la première course de la semaine.

Il n'a terminé que 7e du sprint, vendredi, à cause de deux fautes au couché, mais il a impressionné sur les spatules. Troisième temps de ski, tout près des meilleurs fondeurs du circuit (à 5"4 de Johannes Boe et 0"6 de Julian Eberhard), il avait même signé le temps de référence lors de la dernière boucle. Un témoin de sa grande forme, à l'aube d'un week-end qui devait lui convenir, avec une poursuite et une mass start. Cela n'a pas loupé, puisqu'il a décroché, au sprint face à Simon Desthieux, la troisième place de la poursuite, samedi, avant donc de s'imposer ce dimanche.

Vidéo - Une photo-finish pour un podium mémorable : Fillon Maillet a pris le dessus sur Desthieux

01:28
" Le dernier tir a été très, très dur, parce que j'avais conscience de l'enjeu"

Son premier podium en Coupe du monde date de la saison 2014/2015. Monter enfin sur la plus haute marche devait trotter dans un coin de sa tête depuis si longtemps que l'émotion a failli le submerger lors de son dernier passage face aux cibles, attaqué avec un matelas d'une quinzaine de secondes d'avance sur Arnd Peiffer, Johannes Boe et Dominik Windisch. "Le dernier tir a été très, très dur, parce que j'avais conscience de l'enjeu. Sur les dernières balles, mes jambes tremblaient énormément… cela ne se joue pas à grand-chose, a-t-il raconté avec une pointe de modestie. Si Johannes tire à 20, c'est peut-être plus compliqué."

Seul en tête durant les trois ultimes bornes du jour, Fillon Maillet a pu savourer : "Je ne me suis pas reposé dans le dernier tour, mais j'ai profité." Avant de découvrir les "joies" de la notoriété. "C'est plus dur que ce que je pensais, parce que beaucoup de médias me demandent ! Cela va être une fin de journée chargée, s'est-il exclamé. Je ne sais pas comment Martin (Fourcade) a fait pour gérer toutes ces victoires."

Vidéo - Vainqueur en solitaire, Fillon Maillet a pu savourer son premier succès

02:18
0
0