Prime à l’irrégularité ? C’est une drôle de règle qui fait régulièrement jaser dans le microcosme du biathlon. Et dans quelques semaines, elle pourrait le faire plus encore. En cette saison qui risque d’être perturbée par la crise sanitaire due au coronavirus, l’IBU a décrété que les quatre (et non seulement les deux) moins bons résultats de chaque biathlète lui seront ôtés en fin d’exercice. Cela à condition que 17 courses individuelles soient disputées. Après 19 rounds sur 26, c’est donc acté.
Ainsi, à l’aube des trois dernières étapes – le "sprint final" commence à Nove Mesto cette semaine –, deux classements régissent le biathlon mondial, que ce soit chez les hommes ou chez les femmes. Un général officiel, et un général officieux, tenant compte du retrait des quatre plus piètres performances (impasses et non-qualifications comprises) des concurrents. Et à ce petit jeu, Johannes Boe est un dossard jaune bien pâle. Dans le classement virtuel, il troque en effet son costume de leader pour celui de dauphin de Sturla Laegreid.

Boe jamais hors du Top 10, et pourtant...

Mondiaux Pokljuka
"Un comportement typiquement français" : Jacquelin très critiqué pour son attitude sur la mass-start
22/02/2021 À 19:13
Explication : le cadet des frères Boe n’a jamais terminé hors du Top 10, lors d'une épreuve individuelle cette saison en Coupe du monde (10e, 8e, 8e et 7e comme moins bonnes sorties). Sturla Laegreid a rencontré cette mésaventure à quatre reprises (22e, 18e, 14e, 12e). Et c’est ce qui lui "permet" de bondir devant son compatriote, dans la hiérarchie virtuelle. Un paradoxe que Quentin Fillon Maillet cultive à sa manière.

Fillon Maillet (encore plus) près du podium

Passé à côté du premier sprint d'Oberhof, le 8 janvier (84e), "QFM" avait raté le "cut" pour la poursuite et ainsi signé un double 0. Deux résultats qui peuvent lui être "enlevés" sans conséquence. Le 4e du général est de ce fait, virtuellement, à une seule unité de Johannes Dale (3e), qui le devance de 42 points au classement qui fait encore foi. Quant à lui, Emilien Jacquelin est 6e selon les deux prismes. Mais avec une marge sur Sebastian Samuelsson... uniquement dans la hiérarchie qui ne prime pas encore.

Jacquelin, Dr Jekyll et Mr Hyde du biathlon

Classement général réel :

1. Johannes BOE (Norvège)871 points
2. Sturla LAEGREID (Norvège)839 points
3. Johannes DALE (Norvège)720 points
4. Quentin FILLON MAILLET (France)678 points
5. Tarjei BOE (Norvège)663 points
6. Emilien JACQUELIN (France)617 points
7. Sebastian Samuelsson (Suède)617 points

Classement général virtuel :

1. Sturla LAEGREID (Norvège)741 points
2. Johannes BOE (Norvège)736 points
3. Johannes DALE (Norvège)637 points
4. Quentin FILLON MAILLET (France)636 points
5. Tarjei BOE (Norvège)584 points
6. Emilien JACQUELIN (France)570 points
7. Sebastian Samuelsson (Suède)555 points
Tiril Eckhoff (Norvège) est en tête des deux classements féminins.
Si certaines nations, par exemple, sont contraintes de renoncer à des courses d'ici à la fin de saison à Östersund (du 19 au 21 mars, après deux semaines à Nove Mesto), le choix de l'IBU gagnera en légitimité. Sinon, il pourrait ressembler à une prudence qui aura finalement, en un sens, biaisé la compétition. Dans les deux cas, la course au gros globe sollicitera notre fibre arithmétique.

Leçon de Laegreid, trou d'air de Jacquelin, réveil de Fillon Maillet : revivez la mass-start

Mondiaux Pokljuka
Le dernier tir en mode mitraillette de Jacquelin, stratosphérique jusqu'au bout
14/02/2021 À 13:00
Mondiaux Pokljuka
Horaires, favoris, courses : le programme complet des Mondiaux 2021 de biathlon à Pokljuka
05/02/2021 À 15:16